Jean-Christophe Rufin : "En tant qu'ancien ambassadeur, il y a plein d'histoires que j'ai envie de raconter"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'écrivain sort un nouveau roman, Le suspendu de Conakry, dans lequel un Consul de France mène l'enquête pour résoudre un meurtre. Jean-Christophe Rufin a lui-même été un ambassadeur.
INTERVIEW

Direction la Guinée pour le nouveau roman de Jean-Christophe Rufin, Le suspendu de Conakry, publié chez Flammarion. Un histoire qui met en scène un Consul de France, Aurel Timescu, qui va mener l'enquête pour tenter de résoudre un crime inexpliqué. Médecin, académicien, écrivain et surtout ancien diplomate, ce livre est un peu une manière de se raconter pour Jean-Christophe Rufin.

"C'est un peu mon double". "En tant qu'ancien ambassadeur, il y a plein d'histoires que j'ai envie de raconter, dont j'ai été plus ou moins le témoin", confie l'écrivain au micro d'Europe matin, "cette histoire ne sort pas de rien". Jean-Christophe Rufin avait été nommé ambassadeur de France au Sénégal en 2007, sur la proposition du ministre des Affaires étrangères de l'époque, Bernard Kouchner.

Pour autant, Le suspendu de Conakry reste une fiction. "Lorsqu'on a exercé ses fonctions, il y a un devoir de réserve, on ne peut pas raconter tout ce que l'on a vu", souligne Jean-Christophe Rufin. "Alors c'est sûr que le héros, Aurel Timescu, est bien commode. C'est un peu mon double qui me permet de parler de tout ça sans me mettre en scène", indique l'écrivain.

Europe 1
Par G.P.