"J'ai de quoi écrire pour le restant de mes jours" : Renaud Capuçon raconte sa passion secrète pour les stylos

  • A
  • A
Renaud Capuçon possède des centaines de critériums.
Renaud Capuçon possède des centaines de critériums. © Europe 1
Partagez sur :
Invité dimanche de Bernard Poirette, le violoniste Renaud Capuçon raconte sur Europe 1 qu'il possède des stocks entiers de carnets ou encore de critériums. 

Le violon n'est pas la seule passion de Renaud Capuçon. Invité dimanche de Bernard Poirette, le musicien dont l'album Cinéma, dans lequel il reprend de célèbres musiques de films avec le Brussels Philharmonic, est sorti le 12 octobre, raconte sa passion secrète...pour les stylos.  

"J'ai des stocks de carnets à la maison". Cette fascination pour les stylos remonte à son enfance. "Quand j'étais très petit, je recopiais les rois de France, les dates des rois de France dans des carnets", explique le violoniste, avant de confesser : "j'ai des stocks de carnets à la maison". Et de plaisanter : "si on est bombardés, j'ai de quoi écrire pour le restant de mes jours". 

Reconnaissant volontiers que cette passion pour les stylos flirte avec la "pathologie", Renaud Capuçon confie également sa préférence pour le stylo Pilot, le "Capless". "Un stylo merveilleux", qu'il offre à ses très bons amis "comme un talisman". "Quand j'offre ça, on sait qu'on est potes", explique-t-il encore, "ils le prennent comme une marque d'amitié". 

"Dans chaque pays où je vais, j'achète des stylos". Mais Renaud Capuçon ne s'intéresse pas qu'au stylos et possède également "des centaines de critériums de différents pays". Car "dans chaque pays où je vais, j'achète des carnets et des stylos", précise-t-il, avant de mettre en avant son goût pour le confort d'écriture, la texture de la plume, ou encore le rapport au papier.

Et la perte d'un stylo a le don d'agacer le mari de Laurence Ferrari. "J'en ai perdu un dans un taxi il y a pas longtemps, le lendemain je suis allé en racheter un...et j'en ai profité pour en racheter trois", raconte le violoniste.