"Vous ouvrez le champ des possibles" : l'actrice Hélène de Fougerolles vante le polyamour

  • A
  • A
Partagez sur :
L'actrice Hélène de Fougerolles est une adepte du "polyamour", vivant plusieurs relations en même temps avec le consentement éclairé de tous ses amants. Elle explique son choix de vie et ses avantages au micro d'Anne Roumanoff, dans l'émission "Ça fait du bien".
INTERVIEW

À l'affiche de la nouvelle saison de Balthazar, sur TF1 à partir de ce jeudi, Hélène de Fougerolles est l'invitée d'Anne Roumanoff. L'actrice, qui est polyamoureuse, explique dans l'émission Ça fait du bien en quoi consiste cette manière d'être en couple avec différents amants en simultané, et les avantages qu'elle voit au quotidien dans ses histoires amoureuses.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

https://www.europe1.fr/emissions/anne-roumanoff-ca-fait-du-bien

"Toutes le monde est au courant"

Pour Hélène de Fougerolles, le couple exclusif implique une forte pression. "Vous mettez toutes vos attentes sur la même personne qui, la pauvre, doit rentrer dans toutes les cases", observe-t-elle. "Et vous devez remplir toutes ses cases en retour. C'est très compliqué."

Le polyamour, qui consiste à avoir plusieurs relations de couple en même temps, est pour Hélène de Fougerolles synonyme de liberté. "Quand vous vous dites 'J'aime cette personne pour telles raisons, et cette autre personne pour telles autres raisons', vous ouvrez le champ des possibles", explique-t-elle.

L'actrice rappelle que le polyamour n'a rien à voir avec l'infidélité : "Tout le monde est au courant." Et que sa liberté s'applique aussi à ses amants. "Eux-mêmes ont d'autres amoureuses", précise Hélène de Fougerolles. "Certaines n'acceptent pas. Dans ce cas, je dis 'Je veux bien partir, si tu veux vivre cette histoire d'amour avec cette personne'."

La fin de la jalousie ?

Le polyamour est aussi une manière différente d'appréhender la personne avec laquelle on est en couple, selon Hélène de Fougerolles. "Les histoires de territoire n'existent plus quand on est polyamoureux, on n'appartient plus à quelqu'un", explique-t-elle. "C'est ce que j'aime dans le polyamour : on aime quelqu'un pour ce qu'il nous apporte, pas parce qu'il nous appartient." Un mode de fonctionnement qui permet, selon l'actrice, la fin de la jalousie.

Europe 1
Par Alexis Patri