Frédéric Bonnaud : "Aller à la Cinémathèque, c'est l'amour du cinéma"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans "Culture médias" sur Europe 1, le directeur de la Cinémathèque française présente la nouvelle saison de l'établissement, dont il rappelle les enjeux fondamentaux.
INTERVIEW

Directeur de la Cinémathèque française depuis 2015, Frédéric Bonnaud a succédé à Serge Toubiana pour diriger l'établissement qui met en avant le patrimoine cinématographique. "Conservation, programmation et diffusion des films", liste l'intéressé au micro d'Europe 1, au moment d'évoquer les grandes missions de l'institution. Dans Culture médias, il présente la nouvelle saison qui s'ouvre, avec notamment une rétrospective consacrée aux cinéastes Arnaud Desplechin et Nicholas Ray.

Desplechin, "un réalisateur qui secoue le cinéma français"

"Quand on montre une oeuvre à la cinémathèque, on montre toute l'oeuvre d'un cinéaste", détaille Frédéric Bonnaud. Du 28 août au 19 septembre, l'établissement propose ainsi l'intégralité des longs-métrages d'Arnaud Desplechin. "C'est un réalisateur qui apparaît dans les années 1990 et qui secoue le cinéma français. Il fait un cinéma autobiographique en étant très marqué par le cinéma hollywoodien", présente le directeur de la Cinémathèque française. "Il va être là, va venir avec ses comédiens et présenter tous ses films", explique Frédéric Bonnaud.

"260.000 entrées par an"

Au micro d'Europe 1, Frédéric Bonnaud rappelle les principes essentiels de la Cinémathèque française. "C'est un organisme culturel qui sert à préserver le patrimoine cinématographique mais aussi à le montrer", indique-t-il. "Aller à la cinémathèque, c'est l'amour du cinéma", estime-t-il, soulignant que l'établissement représente "260.000 entrées par an". "Aujourd'hui encore, il faut préserver les films. Ils sont sur un support fragile", analyse-t-il.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau