Dadju rend hommage à son ancienne CPE, qui lui a tendu la main alors qu'il dormait "dehors"

, modifié à
  • A
  • A
dadju 2:13
Le rappeur Dadju était invité, mardi, dans "Ça fait du bien". © Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Actuellement en tournée, le rappeur Dadju est revenu, mardi, dans "Ça fait du bien" sur son enfance, une période de sa vie marquée par la misère. Malgré toutes ses souffrances, il a exprimé sa reconnaissance pour son ancienne CPE, qui, lorsqu'il était au collège, s'est démenée pour aider sa famille à sortir de la pauvreté. 
TÉMOIGNAGE

"J'connais la douleur du pauvre, j'veux plus cette vie" : dans son titre Confessions, le rappeur Dadju évoque sans tabou son enfance marquée par la pauvreté. Au micro d'Anne Roumanoff, mardi, il a retracé cette période sombre de sa vie, tout en rendant hommage à son ancienne CPE, qu'il décrit comme une "super héroïne". 

Dadju a grandi à Romainville, en Seine-Saint-Denis avec ses treize frères et sœurs. Son père étant absent, sa mère, sans-papiers, les a élevés seule. "On a vécu des situations extrêmement difficiles. On a été à la rue. On a été expulsé. On a dormi dehors, sans argent, sans personne", se souvient-il. Ses amis, "eux aussi dans leurs galères", ne pouvaient pas l'aider. 

À cette époque, pourtant, certains lui ont tendu la main. C'est le cas de sa CPE, qu'il évoque aujourd'hui avec tendresse. "Elle organisait des collectes à l'école pour que l'on puisse manger. Elle nous emmenait à la mairie et parlait en notre nom", explique Dadju. 

"Super héroïne"

Se qualifiant de "très fier", Dadju n'allait pas bien mais il ne le montrait pas. C'était sans compter la vigilance de sa CPE qui a fini par repérer la détresse de l'adolescent. "Plus les jours passaient, plus j'étais énervé et négatif alors qu'à l'origine, je suis très positif", raconte Dadju. "Ma CPE me connaissait bien donc elle a commencé à tâter le terrain en me posant des questions et en demandant comment cela se passait chez moi. Un jour, je lui ai dit que je n’habitais plus chez moi et que je devais prendre trois bus pour venir à l'école. À partir de là, elle a fait tout le nécessaire pour nous", décrit le rappeur, qui la présente comme une "super héroïne", à l'image d'un "Avenger". 

Aujourd'hui encore, Dadju dit être "toujours en contact avec elle". Il en est d'autant plus heureux qu'elle n'a jamais cherché à profiter du succès du rappeur. "Même si elle sait que je fais des concerts dans le monde entier, elle ne m'a jamais rien demandé. Elle m'a retrouvé et elle m'a simplement envoyé un message pour dire qu'elle était fière de ce que j'étais devenu", se réjouit Dadju, qui dit avoir été "beaucoup touché" par ce geste.  

Europe 1
Par Tiffany Fillon