Didier Barbelivien : "J'aime écrire dans la nostalgie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, le chanteur se confie sur son écriture artistique, bien différente de sa façon d'être au quotidien.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Actuellement en tournée pour Les chansons de ma vie, Didier Barbelivien était de passage chez Anne Roumanoff jeudi. L'occasion pour lui de revenir sur plus de 41 ans de carrière.

 

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Je suis juste un type qui écrit"

Au total, depuis 1978, Didier Barbelivien a composé plus de 2.000 chansons pour lui, mais pas seulement. On lui doit notamment Mon mec à moi, interprété par Patricia Kaas, ou encore Elle m'oublie, chanté par Johnny Hallyday. Dans ses carnets, il reconnaît même avoir "plus de 200 chansons d'avance". "Je n’ai pas de projets, je suis juste un type qui écrit et, à un moment, j’ouvre les tiroirs et je me dis 'tiens, il y a ça'", indique l'auteur-compositeur. "J’ai dû écrire pour pas mal d’humoristes", ajoute-t-il.

"Dans mon écriture, je suis un sentimental"

"Dans la vie, je suis très vivant, très drôle, mais dans mon écriture je suis un sentimental", reconnaît Didier Barbelivien au micro d'Europe 1. Une différence qu'il n'explique pas vraiment. "Je suis quelqu’un qui aime écrire dans la nostalgie", confie seulement l'auteur d'À toutes les filles. Et l'artiste y va même de sa petite confidence : "Je vais publier un livre en octobre qui s’appellera Pleure pas nostalgie."

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau