David Hallyday : "Mon père était quelqu’un d’aimant, il a donné beaucoup, à tout le monde"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'artiste vient de sortir l'album "J'ai quelque chose à vous dire". Un disque explicite quant à l'amour qu'il éprouve pour son père et les tensions qui l’opposent à Laeticia.
INTERVIEW

Porter le nom d'Hallyday, c'est porter un nom "qui symbolise la musique", indique David Hallyday. C'est aussi un nom qui le renvoie évidemment à son père, Johnny Hallyday,décédé il y a à peine plus d'un an. Son fils, invité samedi de l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, peu après la sortie de son album J'ai quelque chose à vous dire, est revenu avec pudeur sur cette année difficile, marquée par le deuil mais aussi par le conflit judiciaire qui l’oppose, lui et sa soeur Laura, à son ex-belle-mère Laeticia.

"C'est pire". Le titre de son album, composé en début d'année 2018 juste après le décès, et les chansons qu'il contient, fait état de ses sentiments. "Ce n’est pas le premier album où j’ai quelque chose à dire. Bien sûr que les textes sont chargés parce que la période où je l’ai composé est une période qui marque un être humain." Le chanteur crie aussi le fait qu'il n'ait pas pu voir son père dans les derniers jours de sa vie. "Ça rajoute énormément de peine. Déjà, c’est suffisamment violent de perdre un proche. Dans ces conditions-là, c’est pire. Ça ne fait qu’accentuer la peine."

"J'en ai fait un thème universel". Dans la chanson Eternel, si aucun nom n'est cité, on devine en filigrane la figure de sa belle-mère Laeticia : "J’ai fait tous les ponts / Pour qu’on se parle / Du silence de plomb / A la pierre tombale / Tu peux m’empêcher / De tenir sa main / Rien ne peut souffler / La flamme d’où je viens.

Au micro d'Europe 1 non plus, il ne la cite pas mais convient que les paroles sont "très explicites. Évidemment, on vit des moments forts, ça passe par des mots forts. On ne tourne pas autour du pot. J’ai pris mon expérience personnelle et j’en ai fait un thème universel", explique l'artiste qui est toujours en négociations avec Laeticia au sujet de l'héritage artistique de son père.

"Jusqu'à preuve du contraire, c'est mon père". Il aimerait avoir une sorte de droit de regard sur la gestion de l'image, l'utilisation de l’œuvre et le patrimoine musical de Johnny. "Jusqu’à preuve du contraire, c’est mon père. (...) Mon père était quelqu’un de formidable, d’aimant, il a donné beaucoup à tout le monde. L’héritage artistique est quelque chose d’important parce qu’il faut que ce soit cette image-là qui soit colportée. Ses fans l’ont aimé pour ça aussi et je pense que c’est le rôle des gens qui l’aiment encore et qui l’aimeront toujours de continuer cette image, de dire l’homme qu’il était et pas l’homme qu’il n’était pas. C’est ça qui m’anime", conclut David Hallyday.