Comment la chanson "Elle a les yeux revolver" est devenue un tube

, modifié à
  • A
  • A
marc lavoine
La chanson la plus célèbre de Marc Lavoine aurait pu ne jamais voir le jour. © Fabien Lecoeuvre
Partagez sur :
Chaque semaine sur Europe 1, dans "Une chanson dans la tête", le chroniqueur Fabien Lecoeuvre livre une anecdote autour d’un titre connu. Il nous raconte la genèse d’un des morceaux les plus célèbres de Marc Lavoine, "Elle a les yeux revolver".

À sa sortie il y a 35 ans, le single "Elle a les yeux revolver" de Marc Lavoine était certifié disque d’or. Véritable tube de l’année, il était diffusé en moyenne trois fois par jour sur les ondes et s’écoulait à plus de 800 000 exemplaires. Aujourd’hui encore, il reste l’un des titres les plus célèbres du chanteur français. Pourtant, Marc Lavoine a dû se battre pour faire exister cette chanson.

Chaque dimanche à 18h40, dans "Une chanson dans la tête", le spécialiste de la chanson française Fabien Lecoeuvre raconte sur Europe 1 une anecdote autour d'un titre connu. Il nous raconte la genèse de la chanson "Elle a les yeux revolver", le tube de Marc Lavoine. 

Tout remonte au début des années 1980. Adolescent de banlieue parisienne rêvant de cinéma et de musique, Marc Lavoine rencontre un jeune compositeur, directeur artistique chez Mercury/Phonogram : Fabrice Aboulker, fils de la célèbre Florence Aboulker, à l’époque influente personnalité du show business. Le chanteur réussit à le convaincre de composer des musiques sur les textes qu’il écrit.

Marc Lavoine et Fabrice Aboulker se rendent sur la Costa Brava pour composer

Leur première chanson passe relativement inaperçue. La deuxième en revanche, "Pour une biguine avec toi", connaît un petit succès, en 1984. Le producteur Pierre-Alain Simon demande alors aux deux garçons de préparer un album. Marc Lavoine et Fabrice Aboulker partent ensemble en Espagne, sur la Costa Brava. Là-bas, en quelques semaines, le duo crée plusieurs chansons. Mais à l’écoute, le producteur Pierre-Alain Simon reste peu convaincu et demande aux garçons de se remettre au travail.

De retour à Paris, Marc Lavoine, qui traverse alors quelques turbulences dans sa vie de couple avec le top model américaine Denise Pascale, mannequin pour Vogue, décide de s’installer quelque temps chez Fabrice Aboulker. À cette époque, Fabrice Aboulker vit dans un petit deux-pièces dans le 16ème arrondissement de la capitale. Et précisément à cette adresse, un matin, Marc Lavoine pose sur le piano de son associé un texte qu’il vient d’écrire et qui s’intitule "Elle a les yeux revolver".

Sa mère lui disait toujours quand il était petit : "Arrête de faire tes yeux revolver !"

Le titre s’inspire d’abord du film américain Les yeux de Laura, avec Faye Dunaway – l’actrice qui incarne Bonnie dans le Bonnie and Clyde (1978) d’Arthur Penn. Un film culte, que le jeune Marc Lavoine a visionné une bonne dizaine de fois. Pour le chanteur, c’est aussi un clin d’œil à sa mère, Michelle, qui lui disait toujours quand il était petit : "Arrête de faire tes yeux revolver !".

En découvrant "Elle a les yeux revolver", les responsables de la maison de disques Phonogram trouvent que cette chanson comporte trop de cordes et qu’elle ne correspond pas du tout aux programmations radiophoniques du moment. Ils s’opposent à ce qu’elle sorte en 45 tours !  Mais Marc Lavoine, qui croit beaucoup en ce titre, insiste et finit par avoir gain de cause. Finalement, les deux principales stations périphériques font entrer en programmation "Elle a les yeux revolver", suivies par toutes les FM.