Colette, Audrey Hepburn, Bob Dylan : les icônes de la vie de Carla Bruni

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Invitée de Michel Denisot dans "Icônes", la chanteuse Carla Bruni égrène la liste de ceux qui ont marqué sa vie et influencé sa carrière. Où l'on retrouve des chanteurs et chanteuses, évidemment, mais pas seulement…
INTERVIEW

La mode, la chanson, le féminisme : on retrouve ces thématiques parmi les icônes de Carla Bruni. Invitée de Michel Denisot dans Icônes sur Europe 1, samedi, la chanteuse a listé les personnalités emblématiques qui ont marqué sa vie et sa carrière. Celle qui sort le 9 octobre son nouvel album intitulé Carla Bruni, convoque ici naturellement des artistes, mais pas seulement.

Dylan, Brassens et Barbara, ses icônes musicales

Commençons logiquement par la musique. Si elle devait choisir trois icônes dans cet univers, Carla Bruni prendrait sans hésiter Bob Dylan, Georges Brassens et Barbara, trois "maîtres" qui ont eu une influence sur elle. "Je n'ai pas rencontré Barbara - je suis allée à son enterrement mais ce n'est pas gai comme moment de rencontre -, je n'ai pas rencontré Brassens, et j'ai croisé quelques fois Dylan. Mais peu importe, parce qu'en vérité est-ce qu'on veut rencontrer ses icônes ? Je ne crois pas que cela soit nécessaire. Il faut garder cette distance avec l'icône. Je pense que la rencontre, l'amitié, l'intimité, même avec des personnes qui sont des icônes aux yeux des autres, ne vous fait pas l'effet d'une icône. L'icône, je pense que c'est une projection narcissique de quelque chose qui est plus relié à l'admiration profonde que la rencontre."

Juliette Gréco, "icône de la liberté"

Juliette Gréco, morte mercredi soir à 93 ans, a beaucoup marqué Carla Bruni au-delà de sa musique. "C'était une icône de la liberté, d'une grâce incroyable", commente la chanteuse sur Europe 1. "Je me souviens d'un récit où Sagan parlait de leurs jeunes années ensemble avec Juliette Gréco. J'aurais tellement voulu faire partie de ce groupe de gens, juste passer une heure avec eux un après-midi…"

Audrey Hepburn "une éternelle jeune fille"

Au rayon cinématographique, Carla Bruni place tout de suite Audrey Hepbrun au-dessus de toutes les autres. "C'est une icône dans le sens où elle a mis en avant une minceur, une simplicité et une sensualité qui n'est pas du tout la sensualité explosive des grandes stars d'Hollywood, qui était opulentes, irrésistibles et qui étaient toutes un peu des femmes fatales. Je parle de Marylin [Monroe, ndlr], Ava Gardner ou Rita Hayworth", explique la chanteuse, qui a fait quelques apparitions sur grand écran. "Cette petite jeune femme est arrivée, toute fine, toujours habillée en noir et qui portait des chaussures plates, un peu comme une éternelle jeune fille. J'ai grand plaisir à l'imiter. Quand j'ai rencontré Hubert de Givenchy, qui avait tant créé de vêtements pour elle, j'ai senti chez ce grand monsieur, ce merveilleux couturier, quelqu'un qui nous traitait d'une manière absolument extraordinaire quand on travaillait avec lui."

"J'aime bien ce genre de beauté un peu différent. J'aime aussi beaucoup toutes ces femmes qui sont un peu comme des femmes enfants, qui sont toutes des icônes. Jane Birkin, Françoise Hardy. Toutes ces femmes qui sont toujours dans une simplicité, dans un espèce de naturel qui en a fait des icônes de style, et de charme."

Colette, icône féministe "incroyable"

"Colette était une icône incroyable" du féminisme, juge la chanteuse. Le courage et "l'audace" de cette femme de lettres aux multiples talents transpirent dans "ses œuvres complètes, ses vêtements de garçon, ses spectacles parfois à demi-nue, ses amours avec les femmes comme avec les hommes à une époque où on allait en prison quand on était libre comme ça"... "Aucune femme ne vivait comme ça, avec cette force, cette puissance, cette liberté aussi, et cette solitude, parfois. C'est aussi une icône, une icône incroyable."

Nelson Mandela, "exemple d'humanité extraordinaire"

Parmi les "icônes de haut niveau humain", Carla Bruni place au sommet Nelson Mandela, l'ancien dirigeant d'Afrique du Sud qui n'a eu de cesse de lutter contre l'apartheid et pour la paix, malgré 28 ans d'emprisonnement. "Il n'a dit que des phrases dans sa vie qui ont fait du bien aux gens. Il a vécu des choses épouvantables et il en est sorti meilleur", a-t-elle commenté, parlant du prix Nobel de la Paix 1993 comme d'un "exemple d'humanité et de bonté extraordinaire".