Cinq choses à savoir sur "Ocean's 8"

, modifié à
  • A
  • A
Les huit braqueuses de "Debbie Ocean 8" ont pour mission de dérober un collier estimé à 150 millions d'euros. © Angela WEISS / AFP
Partagez sur :

Le remake 100% féminin d'Ocean Eleven sort mercredi 13 juin au cinéma. Dans Ocean's 8, huit femmes tentent de dérober un collier estimé à 150 millions d'euros. Un film aux accents féministes, qui repose sur un casting impressionnant.

Elle vient de passer cinq ans derrière les barreaux. Cinq ans pendant lesquels Debbie Ocean n'a pas eu le temps de s'ennuyer. Elle en a profité pour mettre au point le casse du siècle. Autour d'elle, elle a réuni sept femmes. Toutes des pros de l'arnaque. Cela vous dit quelque chose ? Mais oui, l'intrigue du tout nouveau Ocean's 8, qui sort en salles mercredi ressemble à s'y méprendre à celle d'Ocean's Eleven

Une intrigue ambitieuse

D'ailleurs Debbie Ocean (Sandra Bullock) est la sœur d'un certain Danny Ocean, le chef de bande des Ocean's, interprété par George Clooney dans la trilogie de Steven Soderbergh. Le réalisateur Gary Ross propose cette fois-ci un spin-off 100% féminin. Et ses huit héroïnes ont de l'ambition : réaliser le plus gros coup jamais réalisé par les Ocean's. 

Leur objectif ? Voler un collier estimé à 150 millions d'euros, lors du très prestigieux bal du Met, le gala annuel du Metropolitan Museum of Art (Met) de New York. 

>> Découvrez la bande-annonce de Ocean's 8 :

Un casting de rêve

Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway, Helena Bonham Carter, Sarah Paulson, Mindy Kaling, Awkwafina et Rihana. Rien que ça !

Les actrices ont-elles discuté avec leurs illustres prédécesseurs pour préparer le film ? "J'ai pu échanger avec Steven Soderbergh qui a réalisé la trilogie des Ocean's", assure Cate Blanchett, lors d'une interview sur Allociné. "Mais je n'ai pas parlé aux acteurs car notre film existe par lui-même. Tout repose sur le jeu entre les actrices. L'important, c'était vraiment la dynamique sur le plateau", poursuit-elle. 

Un film féministe

Selon le réalisateur, Gary Ross, il n'y a "jamais eu un ensemble de femmes au top comme celui-là". Le projet du film a démarré avant l'affaire Weinstein. Et pourtant, de nombreuses questions soulevées par cette affaire y sont d'ores et déjà présentes. Les films de braquage dépeignaient souvent des bandes de femmes inexpérimentées ou maladroites. Cette fois-ci, l'équipe de Debbie est tout aussi pro que celle de Danny. "C'est intéressant de voir qu'il y a deux ou trois ans, cela semblait impossible, alors qu'aujourd'hui on se dit : mais bien sûr", a affirmé Cate Blanchett lors d'une conférence de presse.

De quoi aiguiser les appétits de l'équipe, selon Mindy Kalling. "Je crois que le personnage Sandra Bullock veut une équipe de filles car nous sommes souvent invisibles", analyse-t-elle, également sur Allociné. "Et de ce fait, on veut voler encore plus. Ce film, c'est donc aussi une histoire d'outsiders." 

Un collier de luxe

Cartier s'est chargé de la confection du collier qui est au centre de toutes les convoitises. Une parure de cinéma inspirée d'un collier dessiné en 1931 par Jacques Cartier, lui-même, pour le maharadjah du Nawanagar. Un bijou qui n'existe plus aujourd'hui.

"Le collier est un hommage à Jeanne Toussaint, directrice artistique de Cartier dans les années 1930, qui a contribué de manière décisive à définir l’identité stylistique de la maison", indique Le Journal de la haute horlogerie. "Tout au long de sa carrière, elle a rendu hommage au style indien, source majeure d’inspiration, ainsi qu’à la splendeur et à l’opulence des maharadjahs", précise le journal.

Reste à savoir ce qu'est devenu ce collier à l'issue du tournage...

Des figurants de choix

Le vol se déroule donc dans les murs du plus grand musée des Etats-Unis, le Metropolitan Museum of Art (Met). Plus précisément pendant le célèbre gala annuel, organisé par le magazine Vogue et son intangible rédactrice en chef Anna Wintour. Par souci de réalisme, impossible donc pour la production de se passer de la présence de celle que l'on surnomme la dame de fer.

Parmi les autres figurants du Met Gala, on retrouve au casting, la mannequin Hailey Baldwin, la joueuse de tennis Maria Sharapova, les couturiers Tommy et Dee Hilfiger, Jason Wu ou encore Kim Kardashian. L'Américaine avait pourtant été braquée dans son hôtel à Paris en octobre 2016. Près de dix millions d'euros de bijoux lui avaient alors été dérobés. Et Kim Kardashian avait été très affectée par cette attaque à main armée.