"Chouchou" et "Loulou" débarquent sur Twitter

  • A
  • A
"Allô Loulou ?" : pendant cinq ans, des millions de téléspectateurs étaient réunis devant France 2 juste avant le 20H. © Capture d'écran YouTube
Partagez sur :

La célèbre comédie en format court avec Alexandra Lamy et Jean Dujardin va être intégralement diffusée sur Twitter. Une première pour une série française d'avant l'ère du numérique.

"Chouchou", "Loulou" et... les twittos : Un gars, une fille, la célèbre comédie en format court avec Alexandra Lamy et Jean Dujardin, lancée il y a près de 20 ans, va être diffusée intégralement sur Twitter, une première pour une série française d'avant l'ère du numérique.

"La série emblématique aux 4.500 sketches, réunis en 485 épisodes et en 5 saisons, est, pour la première fois, disponible sur Twitter", a annoncé dans un communiqué Lagardère Studios, le producteur de la série de pastilles humoristiques lancée en 1999.

Développer la diffusion de contenus sur les plateformes en ligne. "Les sketches et épisodes seront publiés régulièrement", sur le compte @ugufofficiel, et "à terme c'est l'intégralité de la série qui pourra être visionnée sur Twitter en France", a ajouté le producteur, précisant que l'émission "devient la première série française culte accessible sur ce réseau social". Une porte-parole de Lagardère Studios a précisé que cette diffusion sur Twitter s'inscrivait dans la stratégie de la société de production (filiale du groupe Lagardère) visant à développer la diffusion de contenus sur les plateformes en ligne.

Engueulades sur France 2 avant le JT. Diffusée à l'origine de 1999 à 2003 sur France 2, rediffusée sur plusieurs autres chaînes, et déjà disponible sur YouTube, Un gars, une fille raconte les aventures d'Alex et Jean, alias "Chouchou" et "Loulou", un jeune couple dont les engueulades, diffusées avant le 20H de France 2, rassemblaient des millions de téléspectateurs. Si cette comédie (adaptée d'une série québécoise) avait été créée bien avant l'apparition des réseaux sociaux, son format y est parfaitement adapté, puisqu'elle repose sur de courtes saynètes regroupées en épisodes de 6 minutes. Un format précurseur à l'époque, et qui avait contribué à lancer en France la mode des programmes courts.