Bigard, candidat à l'Elysée ? "Attention aux confusions de genre", prévient Smaïn

  • A
  • A
Jean-Marie ne cache pas ses ambitions présidentielles (photo d'archives).
Jean-Marie ne cache pas ses ambitions présidentielles (photo d'archives). © JOËL SAGET / AFP
Partagez sur :
"Moi, ma responsabilité, c'est de faire rêver les gens et d'éclairer les gens à ma manière, avec de l'humour", a répondu l'acteur à Isabelle Morizet, qui l'interrogeait sur la potentielle candidature de Jean-Marie Bigard à l'élection présidentielle de 2020, samedi sur Europe 1. 

Dans l'un des sketchs qui fait sa gloire, Smaïn est président de la République. S'il ne s'agit que d'une mise en scène, un autre humoriste a, lui, récemment sauté le pas : Jean-Marie Bigard a annoncé son intention de se présenter à l'élection présidentielle de 2022. Une bonne idée ? "On ne peut pas être partout", a répondu le premier au micro d'Isabelle Morizet, samedi sur Europe 1. 

 

"Ma responsabilité, c'est de faire rêver les gens"

"Je ris de ça, mais moi (...) je n'ai pas les capacités de pouvoir porter cette responsabilité", poursuit l'humoriste. "Moi, ma responsabilité, c'est de faire rêver les gens et d'éclairer les gens à ma manière, avec de l'humour. Avant d'ajouter, interrogé sur une potentielle candidature de Jean-Marie Bigard : "Je pense qu'il faut faire attention aux confusions de genre."

Et Smaïn de développer la comparaison entre les hommes politiques et ceux qui choisissent le théâtre. "Chez un politique, il y a les idées (...) et puis il y a une technique. Donc, il est évident que les politiques apprécient beaucoup les comédiens parce que les comédiens, justement, c'est notre technique, de parler, d'exprimer une intention et d'être compris par le plus grand nombre", estime-t-il. "Il y a beaucoup de politiques qui ont des coachs, qui ont des profs. (...) Parce qu'évidement, une idée est beaucoup plus performante si on la comprend."

Europe 1
Par Margaux Lannuzel