Avec "Mon Garçon", Guillaume Canet a vécu "une expérience cinématographique déstabilisante"

, modifié à
  • A
  • A
Guillaume Canet a tourné le film sans connaître le scénario. 1:52
Guillaume Canet a tourné le film sans connaître le scénario. © Capture d'écran
Partagez sur :
En tournant ce film sans avoir lu le scénario au préalable, Guillaume Canet a accordé sa pleine confiance au réalisateur Christian Carion. Et il ne regrette pas ce choix osé.
INTERVIEW

C'est un pari un peu fou qu'a accepté Guillaume Canet en tournant dans le nouveau thriller de Christian Carion, Mon Garçon. Et pour cause : "Il m'a proposé de faire le film sans lire le scénario", raconte l'acteur au micro d'Europe 1 dimanche matin. "C'était une expérience cinématographique très déstabilisante pour moi", confie Guillaume Canet, qui avait déjà été dirigé par Christian Carion dans Joyeux Noël (2005) et L'Affaire Farewell (2009).

"Juste une page avec le descriptif du personnage". Mon Garçon, "c'est l'histoire d'un type qui va partir à la recherche de son fils disparu. Il suppute un enlèvement mais au fur et à mesure, il va découvrir tout un tas de choses. Et comme c'était un homme qui ne savait rien et découvrait tout, Christian voulait que, moi aussi, je découvre tout", explique l'acteur. Pour mener à bien cette réalisation audacieuse, l'équipe de tournage n'a lésiné devant rien. "Avant le film, j’ai juste reçu une page avec le descriptif du personnage. Je m’appelle Julien, j’ai 44 ans, je travaille chez Veolia, je suis géologue…", raconte Guillaume Canet.

Entendu sur europe1 :
On se retrouve dans une liberté folle, car on ne joue plus, on vit.

"Comme dans un jeu de rôles". Sur le scénario en revanche, c'est une zone blanche. "On a tourné le film dans l'ordre chronologique, en six jours, et j'étais comme dans un jeu de rôles. Christian Carion m'a donné rendez-vous un jour à Gare de Lyon, je suis arrivé avec ma petite valise, et là, le film démarrait. Il était déjà en train de me filmer. Ils m'ont donné un portable, et là j'étais parti dans l'histoire. Je me suis retrouvé à devoir réagir à des situations totalement folles, toute la journée, sans interruption, sans couper. Il n'y avait qu'une seule prise par scène", décrit Guillaume Canet. "On se retrouve dans une liberté folle, car on ne joue plus, on vit".

"Pas le droit de parler à l'équipe de tournage". Pour conserver l'effet de surprise, le réalisateur a aussi tenu à isoler au maximum l'acteur du reste de l'équipe. "J’étais dans un hôtel à part. Je n’avais pas le droit de parler à l'équipe sur le plateau. Le midi, je ne déjeunais pas avec eux. Christian avait très peur qu’une gaffe soit faite et que quelqu'un me donne une info", rapporte le comédien.

"Ma deuxième grande et belle surprise, c'est quand j'ai fini le film et que j'ai vu l’histoire qu'on avait racontée", glisse Guillaume Canet. "J'étais vraiment heureux de me dire que j'avais vraiment bien fait de faire confiance à Christian".

La bande-annonce de Mon Garçon(sortie prévue le 20 septembre)

Europe 1
Par A.H.