Alain Bashung égale le record de Victoires de la musique avec son album posthume

, modifié à
  • A
  • A
alain bashung victoires de la musique
Alain Bashung compte désormais treize Victoires de la musique. © BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

En remportant sa treizième Victoire de la musique dans la catégorie "album de chansons", dix ans après sa mort, le chanteur rejoint -M- au palmarès des artistes les plus titrés.

Alain Bashung est entré un peu plus dans la légende des Victoires de la musique, avec une 13ème récompense glanée pour En amont, son disque posthume dans la catégorie "album de chansons", vendredi à la Seine musicale.

 

Dix ans après sa mort. Dix ans après sa mort, Bashung rejoint au rang des plus primés -M- (Matthieu Chedid), avec cet album réalisé par Edith Fambuena qui avait déjà œuvré pour son album culte Fantaisie militaire, sorti il y a vingt ans.

"Le plus bel hommage que vous pouviez lui faire". "C'est de la vie en plus et le plus bel hommage que vous pouviez lui faire", a lancé, émue, son ex-compagne Chloé Mons, en montant sur scène récupérer le trophée. À ses côtés, la guitariste et arrangeuse Edith Fambuena, qui a retravaillé tous les morceaux de l'album posthume de Bashung sorti en novembre, a rappelé le "devoir de mémoire" envers le dandy du rock français, décédé le 14 mars 2009 à 61 ans.

"Immortel" Bashung. Dans ce disque, figure notamment Immortels, que lui avait écrit Dominique A, parmi d'autres chansons qu'Alain Bashung avait décidé de laisser en chantier pendant l'enregistrement de son dernier album Bleu Pétrole. Se sachant alors malade du cancer, Bashung ne pouvait plus entrevoir cette chanson de la même façon. Une chanson qui évoque l'immortalité, la vie après la mort. Tant et si bien que son créateur, Dominique A se l'est réappropriée et l'a incluse dans son album La musique (2009). Si l'auteur du Courage des oiseaux interprète de façon lumineuse et énergique sa chanson, la version d'Alain Bashung, plus intimiste à la guitare sèche, laisse poindre une forte émotion à l'écoute de sa voix chaude et singulière. Outre Immortels, dix autres morceaux également laissés de côté par le chanteur de Vertiges de l'amour figurent dans En amont, tous retravaillés par Edith Fambuena.