César 2020 : voter ou non pour le "J'accuse" de Roman Polanski ? Le cinéma français divisé

, modifié à
  • A
  • A
Le film de Roman Polanski est nommé dans douze catégories. 2:41
Le film de Roman Polanski est nommé dans douze catégories. © Lou BENOIST / AFP
Partagez sur :
Le dernier film de Roman Polanski sur l'affaire Dreyfus est nommé dans douze catégories lors de la prochaine cérémonie des César. Alors que les membres de l'Académie peuvent voter dès lundi, certains continuent d'afficher un soutien inconditionnel au cinéaste accusé d'agressions sexuelles, quand d'autres hésitent à pénaliser toute l'équipe du film. 
ENQUÊTE

Voter pour ou contre Roman Polanski ? En attendant la cérémonie des César qui aura lieu le 28 février, la question divise le monde du cinéma français. Alors que les 4.300 membres de l’Académie peuvent commencer à voter lundi sur internet, la polémique continue d'enfler, après la nomination du film J'accuse dans douze catégories, malgré les accusation de viols portées par plusieurs femmes contre le réalisateur. 

Les premiers qui vont voter pour Roman Polanski, ce sont les membres de l'équipe de J'accuse. Ce n'est pas une surprise, cela se passe toujours comme ça. Les équipes d'un film votent pour leur écurie. C'est ce qu'on appelle un vote "corporate". Ensuite, on trouve la grande majorité du milieu du cinéma, qui vote de façon professionnelle et honnête, pour les qualités artistiques ou techniques d'un film, où pour ceux qu'ils ont aimé, tout simplement. "Les débats #Metoo, etc..., ça passe complètement au-dessus de la tête de beaucoup de votants", confiait l'un deux à Europe 1. 

"Je ne veux pas le voir monter sur la scène"

Parmi eux, Paul, qui est auteur, reconnaît avoir voté pour Louis Garrel, qui incarne le capitaine Alfred Dreyfus, dans la catégorie meilleur second rôle masculin. "Cela ne me pose pas de problème, dans le sens où je pense qu'à un moment, ce n'est pas parce que Louis Garrel est excellent, mais que le film est réalisé par Polanski, qu'il faut mettre au pilori toute l'équipe du film", explique-t-il au micro d'Europe 1. Mais, précise-t-il, "je n'ai pas voté pour Roman Polanski. Je ne veux pas le voir monter sur la scène des César et remporter une récompense. 

Pour Paul, boycotter le film reviendrait donc à boycotter toute l'équipe. C'est aussi la position de Xavier Beauvois, le réalisateur du film Des hommes et des dieux. Selon lui, il y a le film d'un côté, et Polanski de l'autre. Car, reconnaît-il, "avec l'accumulation des accusations qui pèsent contre lui... c'est quand même délicat" de voter pour le franco-polonais comme meilleur réalisateur. 

Quelques soutiens inconditionnels comme Bertrand Tavernier

Le cinéaste conserve néanmoins des soutiens inconditionnels, comme Bertrand Tavernier, qui compte bien voter pour J'accuse dans toutes les catégories, y compris celle de "meilleur réalisateur". 

Fragilisée par cette polémique, la soirée des César s'annonce compliquée. La direction de l'Académie passe en ce moment des coups de téléphone pour trouver des volontaires pour remettre une statuette le jour J dans les douze catégories où J'accuse est nommé. Mais les candidats ne se bousculent pas. La semaine dernière, Roman Polanski a reçu le prix de la mise en scène au prix Lumières de la critique internationale. Alors que d'ordinaire, un acteur et un journaliste viennent remettre chaque prix, aucun comédien n'a répondu présent.  

Europe 1
Par Virginie Salmen et Victor Dhollande, édité par Antoine Terrel