VIDÉO - France-Croatie : le but sur penalty de Griezmann après recours à la vidéo, à la 38e minute

, modifié à
  • A
  • A
Antoine Griezmann célèbre son quatrième but de la compétition, dimanche 15 juillet, lors de France-Croatie.
Antoine Griezmann célèbre son quatrième but de la compétition, dimanche 15 juillet, lors de France-Croatie. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Les Français ont repris l'avantage sur la Croatie (2-1) en fin de première mi-temps, grâce à un but sur penalty de Griezmann, après une faute de main de Perisic sifflé par l'arbitre après consultation de la VAR (assistance vidéo à l'arbitrage). 
VIDÉO

L'équipe de France peut dire merci à la vidéo ! Dix minutes après l'égalisation croate d'Ivan Perisic (28e), les Bleus ont repris l'avantage (2-1) sur la Croatie en finale de la Coupe du monde grâce à un penalty d'Antoine Griezmann, après recours à la VAR (l'assistance vidéo à l'arbitrage).

Sur un corner tiré de la droite, Blaise Matuidi a manqué la balle, qui est arrivée directement sur la main de Perisic. L'arbitre argentin, Nestor Pitana, a alors eu recours à l'arbitrage vidéo et a désigné le point de penalty. Antoine Griezmann s'est élancé et n'a pas tremblé, prenant à contre pied Danijel Subasic (38e). 

Griezmann encore décisif. Antoine Griezmann, déjà décisif en tirant le coup franc qui a amené l'ouverture du score (un but contre son camp de Mario Mandzukic), a inscrit son quatrième but de la compétition. Les deux premiers ont également été marqués sur penalty, contre l'Australie en match d'ouverture et lors de France-Argentine, en 8èmes de finale. Antoine Griezmann est désormais le deuxième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France lors d’une même édition de la Coupe du Monde (4), après Just Fontaine en 1958 (13).

Pour rappel, il y a quatre cas pour lesquels la VAR peut être utilisée dans ce Mondial :

  • La validation ou non d’un but
  • L’attribution d’un carton rouge direct à un joueur (le cas de Ronaldo, lundi soir)
  • Une action pouvant donner lieu à un penalty
  • La correction d’une erreur dans l’identification d’un joueur pénalisé par l’arbitre