Guy Roux : Antoine Griezmann, "ça doit être le demi-frère de celui qui joue à l'Atlético de Madrid"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Guy Roux est revenu sur le triste match nul entre la France et le Danemark (0-0). S'il a souligné "la rigueur défensive" des Bleus, il a pointé du doigt "des joueurs qui ont des grands noms" mais "qui jouaient comme des petits joueurs".

L'AVIS DE

Les spectateurs du stade Loujniki de Moscou n'ont pas apprécié le spectacle. A la fin du terne Danemark-France qui s'est soldé par un score nul et vierge (0-0) mardi, les joueurs des deux équipes ont été sifflés. Dans l'émission Bons baisers du Mondial sur Europe 1, Guy Roux a résumé le match à sa façon : "Actions avortées, pas de pénétration dans la défense adverse..."

Griezmann dans le viseur. "C'est vrai que ce n'était pas très beau à voir de la tribune ou de la télé, je suis désolé pour les gens qui attendent beaucoup de buts ou des beaux gestes, ce n'était pas le cas aujourd'hui", a reconnu Antoine Griezmann après la rencontre.

Griezmann, justement, est particulièrement visé par le consultant d'Europe 1 lorsqu'il évoque des joueurs "qui ont des grands noms" mais qui ont joué "comme des petits joueurs". "Quand Griezmann fait du Griezmann modèle 2018 chez nous, ça doit être le demi-frère de celui qui joue à l’Atlético", lâche-t-il.

"Je me suis senti bien en première mi-temps." L'intéressé juge quant à lui, sa prestation différemment : "Je me suis senti bien en première mi-temps, j'ai essayé de descendre de temps en temps, de prendre la profondeur, et après en seconde j'ai essayé d'être plus près de la surface donc j'ai touché moins de ballons mais voilà, c'est le jeu que je veux faire, j'espère hausser encore mon niveau en huitièmes."

Ce résultat à toutefois permis aux hommes de Didier Deschamps d'assurer la première place de leur groupe. Guy Roux y a vu au moins un point positif. "Le sérieux, la rigueur défensive et l'efficacité défensive. (...) On a parfaitement défendu", relève-t-il.