L'espérance de vie d'un iPhone, c'est trois ans !

  • A
  • A
L'espérance de vie d'un iPhone, c'est trois ans !
@ YASUYOSHI CHIBA / AFP
Partagez sur :

HIGH-TECH - En moyenne, un client Apple change son smartphone tous les trois ans et son ordinateur tous les quatre ans. 

Vous venez d’acheter le nouveau smartphone d’Apple et vous réjouissez d’être à la page technologiquement ? Profitez-en, cela ne durera qu’un temps : en moyenne, un iPhone est utilisé par son propriétaire pendant environ trois ans, a expliqué vendredi la marque à la pomme. Quant à ses ordinateurs, c’est à peine mieux : quatre ans. De quoi relancer le débat sur l’obsolescence programmée.

Apple dévoile l’espérance de vie de ses appareils. Si les fabricants d’appareils high-tech rivalisent de chiffres pour montrer les performances de leurs produits, ils sont en revanche bien plus discrets lorsqu’il s’agit d’estimer leur durée de vie. Lancé dans une campagne de communication en association avec l’ONG écologiste WWF, Apple a néanmoins dévoilé quelques précisions sur le sujet. La firme à la pomme a récemment mis à jour son site internet pour détailler le cycle de vie de ses appareils et comment elle tente de limiter son empreinte écologique.

D’après ses estimations, les acheteurs d’un produit fonctionnant sous les systèmes d’exploitation iOS (iPhone et iPad) ou watchOS (Apple Watch) le conservent en moyenne trois ans. Quant aux appareils fonctionnant sous OS X (iMac, MacBook) et tvOS sont renouvelés au bout de quatre ans. Des chiffres confirmés auprès d'Europe 1 par le cabinet Gartner, qui estime qu'en Europe un consommateur conserve son smartphone premium 3,1 années.

Trois années d’utilisation pour un appareil qui coûte plus de 600 euros : ces chiffres n’ont pas tardé à provoquer des réactions courroucées, utilisateurs et associations accusant Apple d’obsolescence programmée. En clair, l’entreprise est soupçonnée de concevoir ses produits de telle manière qu’ils cessent de fonctionner au bout d’un certain temps. Une manière à peine déguisée d’obliger ses clients à racheter de nouveaux produits.

Un produit Apple peut tenir plus longtemps, mais... S’il est avéré que l’entreprise commercialise ses produits à un rythme effréné pour maintenir ses consommateurs en haleine, montrer sa capacité d’innovation et doper ses chiffres de ventes, Apple ne condamne pas pour autant ses appareils à rendre l'âme au bout de trois ou quatre ans.

Passé ce délai, un iPhone ne s’autodétruit pas et peut encore fonctionner correctement. Il bénéficie également des dernières mises à jour logicielles, comme c’est le cas avec l’iPhone 4S, sorti en 2011 et qui reste compatible avec le dernier système d’exploitation, l’iOS 9. Les chiffres avancés par l’entreprise ne concernent donc pas l’espérance de vie d’un appareil mais la durée moyenne d’utilisation par son premier acheteur. Passé ce délai, l’appareil peut encore très bien fonctionner. Mais comme il a alors tendance à être plus lent et moins autonome, usure de la batterie oblige, son propriétaire est tenté d’en changer. Et les marques feront tout pour l’y encourager.