Google Home : Google lance la bataille des assistants intelligents en France

  • A
  • A
Google Home : Google lance la bataille des assistants intelligents en France
Google Home est la première enceinte intelligente à arriver en France.@ Google
Partagez sur :

Google est le premier à commercialiser un assistant intelligent en France. Mais Amazon et Apple se préparent aussi à lancer leurs enceintes en France.

"Ok Google, est-ce que tu parles français ?". Depuis quelques heures, Google Assistant, l'assistant intelligent de la firme de Mountain View parle la langue de Molière. Pour accompagner cette arrivée, l'enceinte intelligente qui intègre Assistant, Google Home, est commercialisée en France depuis mercredi.

Google Home, premier à arriver en France

Discrète et blanche, l'enceinte est capable de répondre aux questions des utilisateurs simplement grâce à la voix et de commander les objets connectés de la maison. Elle est la première à arriver en France alors qu’Amazon, le leader du marché aux Etats-Unis, devrait sortir son enceinte dans l’hexagone d'ici la fin de l'année.


Comme sur la version anglaise, Google Home peut répondre à des questions complexes en fonction du contexte dans lequel elles sont posées, par rapport aux questions précédentes notamment. Demandez par exemple "Ok Google, quelle est la hauteur de la Tour Eiffel ?", puis "Ok Google, comment y aller ?" et l'enceinte comprend que la deuxième question fait référence à la dame de fer. Certaines fonctions ont aussi été adaptées spécialement à la France. Les informations notamment. "Ok Google, quelles sont les infos ?", vous permettra par exemple d’écouter les derniers flashs d'Europe 1.

Une bataille pour le contrôle de la maison

Mais si Google est le premier à proposer un assistant intelligent pour la maison en France, il ne sera pas le dernier… Les géants du web se livrent actuellement une bataille sans merci aux Etats-Unis pour le contrôle de ce secteur. Amazon, avec ses enceintes Echo, est pour le moment leader outre-Atlantique, devant Google. Car réussir à implanter son assistant intelligent dans un foyer a de nombreux avantages pour les entreprises de la Silicon Valley.

Avec l'outil de Google ou d'Amazon au quotidien, les utilisateurs vont se reposer sur les services de l'un ou de l'autre. Pour Amazon, cela permet de favoriser les commandes sur sa plateforme. Quelqu'un annonçant à l'assistant du géant du ecommerce qu'il n'a plus de dentifrice peut par exemple en commander, sur Amazon évidemment. A l'inverse, quelqu'un qui utilise Google Home aura plus de chance d'acheter un Chromecast, lui aussi fabriqué par Google, et qui va de pair avec l'enceinte intelligente en connectant n’importe quel téléviseur. Il s’agit pour l’un, comme pour l’autre de construire un écosystème.

Et la bataille ne fait que commencer. Car si Google et Amazon sont déjà présents sur ce marché, Apple y arrivera rapidement. La marque à la pomme a annoncé en juin qu'elle commercialiserait HomePod, son enceinte intelligente, à la fin de l'année aux Etats-Unis, puis dans plusieurs pays européens dont la France, début 2018.