Après l’accord entre Uber et Volvo, la course à la voiture autonome est bien lancée

  • A
  • A
Après l’accord entre Uber et Volvo, la course à la voiture autonome est bien lancée
@ PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :

Si Uber et Volvo se sont alliés pour faire rouler des voitures autonomes, ils ne sont pas les seuls à s'être lancés dans cette aventure.

C'est un véritable pari technologique. Le numéro un mondial des VTC (véhicules de transport avec chauffeur), l’entreprise américaine Uber, noue une alliance avec le constructeur automobile Volvo. Objectif : avancer dans le développement des "voitures autonomes", ces véhicules qui se conduisent tout seuls.

Depuis quelques temps, start-up et grands constructeurs automobiles cherchent à progresser le plus rapidement possible dans ce domaine. La course à celui qui lancera en premier un modèle fiable de voiture sans chauffeur est lancée. En France, Peugeot-Citroën et Renault font circuler depuis quelques mois, des prototypes, sur des vraies routes, au milieu de voitures normales.

Des voitures autonomes en 2021 ? Alors à quand des véhicules 100% autonomes, et qu’on pourra nous-mêmes utiliser ? Tous ces constructeurs tablent sur l’année 2021. Il leur reste donc cinq années pour perfectionner les systèmes de ces monstres de technologie. Dotées d’ordinateurs surpuissants, ces voitures sans chauffeur possèdent une multitude de capteurs en tous genres pour détecter en permanence ce qu’il y a autour de la voiture, et calculer la trajectoire. Pour s'assurer une parfaite maîtrise de ces technologies, certains constructeurs automobiles ont donc besoin de se rapprocher d’entreprises issues du monde de l’informatique ou d’Internet. Ces dernières années, Uber, Intel ou encore Google font plancher des bataillons d’ingénieurs sur la voiture autonome.