VIDÉO - L'année 2015 de Lionel Messi en cinq matches

  • A
  • A
VIDÉO - L'année 2015 de Lionel Messi en cinq matches
Le 30 mai 2015, Lionel Messi avait inscrit un but d'anthologie contre l'Athletic Bilbao.@ Josep LAGO/AFP
Partagez sur :

REÇU CINQ SUR CINQ - L'attaquant argentin du Barça a décroché lundi soir le cinquième Ballon d'Or de sa carrière.

Et de cinq ! Lionel Messi a franchi lundi un nouveau pas dans la légende du football en obtenant à Zurich son cinquième Ballon d'Or, après ceux obtenus pour les années 2009 à 2012. En 2015, l'Argentin a été, comme depuis près de dix ans maintenant, le grand ordonnateur des succès du Barça, vainqueur de cinq trophées majeurs (Championnat d'Espagne, Coupe du Roi, Ligue des champions, Supercoupe d'Europe et Coupe du monde des clubs). Europe 1 se souvient de cette année 2015 cinq étoiles en cinq matches majeurs.

18 mars 2015. Barça-Manchester City (1-0), huitième de finale retour de la Ligue des champions. Vainqueur 2-1 à l'aller grâce à un doublé de son nouvel artilleur, Luis Suarez, auteur d'un doublé, le Barça l'emporte 1-0 au retour. C'est Ivan Rakitic qui inscrit le seul but du match mais Messi éclabousse la rencontre de toute sa classe. Un geste reste : son petit pont réalisé le long de la ligne de touche sur l'Anglais James Milner. En tribunes, son ancien coach, "Pep" Guardiola, est ébahi. En conférence de presse, son entraîneur actuel, Luis Enrique, s'esbaudit : "C'est le meilleur joueur du monde, sans aucun doute, à l'époque actuelle, et de l'histoire du football".

6 mai 2015. Barça-Bayern Munich (3-0), demi-finale aller de la Ligue des champions. Cette fois, Guardiola n'est plus dans les gradins mais sur le banc d'en face. A moins d'un quart d'heure de la fin, le n°10 des Blaugrana fait sauter les digues allemandes d'un tir à ras de terre (77e). Mais le meilleur reste à venir. Trois minutes plus tard, il met sur les fesses le défenseur du Bayern Jérôme Boateng et bat Manuel Neuer d'une balle piquée (80e). Histoire de boucler la boucle, "la Pulga" conclut son chef-d'oeuvre d'une passe décisive pour le Brésilien Neymar (90e+4), troisième larron d'un trio "MSN" (Messi-Suarez-Neymar) qui aura tourmenté bien des défenseurs en 2015...


En bonus : le but depuis les gradins et au ras de la pelouse du Camp Nou :


30 mai 2015. Barça-Athletic Bilbao (3-1), finale de la Coupe du Roi. Un, deux, trois, quatre défenseurs. A la 20e minute de jeu de cette finale disputée au Camp Nou, l'antre des Catalans, Messi passe en revue la défense basque avant d'aller tromper Iago Herrerin d'un maître tir au premier poteau. Le Barça remporte la Coupe du Roi avant d'enchaîner, une semaine plus tard, par la Ligue des champions, remportée aux dépens de la Juve (3-1).

21 novembre 2015. Real-Madrid-Barça (0-4), championnat d'Espagne.Absent des terrains pendant deux mois en raison d'une blessure au genou gauche, Messi effectue son retour lors de la démonstration du Barça sur la pelouse du Real. Les Blaugrana mènent déjà 3-0 quand l'Argentin entre en jeu. Il apporte sa pièce à l'édifice en étant à l'origine du but du 4-0, dix-sept minutes seulement après son entrée en jeu. "La Pulga" est de retour.

20 décembre 2015. River Plate-Barça (0-3), finale de la Coupe du monde des clubs. Préservé en demi-finales contre le club chinois du Guangzhou Everglade, Messi répond présent lors de la finale face au club argentin de River Plate : il ouvre le score après une remise de la tête de Neymar (3-0). Après avoir célébré son but, il s'excuse auprès des supporters argentins. Son geste passe mal et les fans de River le chahutent à l'aéroport. Génie incontestée de la planète football, Messi tarde encore à faire l'unanimité dans son pays. Et ce n'est pas la défaite concédée cette année en finale de la Copa America face au Chili (0-0 a.p., 4-1 aux tab) qui risque de changer les choses...