US Open : Noah "halluciné" par l'emballement autour de Pouille

  • A
  • A
US Open : Noah "halluciné" par l'emballement autour de Pouille
Yannick Noah est l'un des conseillers de Lucas Pouille @ Jacques DEMARTHON/AFP
Partagez sur :

"C'est incroyable comment cela fonctionne", a déclaré le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis à propos de la sensation autour du jeune joueur Français. 

Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis Yannick Noah s'est dit mardi "halluciné" par l'emballement autour de Lucas Pouille, présenté, selon lui, comme "le nouveau Dieu du tennis français" depuis sa victoire contre Rafael Nadal en 8e de finale de l'US Open.

"C'est beaucoup trop". "Je suis vraiment halluciné par le fait qu'après un match, il devienne le Dieu du tennis français, c'est incroyable comment cela fonctionne", a déclaré Noah en marge de l'US Open. "C'est beaucoup trop, beaucoup trop vite", s'est-il inquiété. Pouille, 25e mondial à 22 ans, a fait sensation en battant Nadal, ancien N.1 mondial et double vainqueur de l'US Open, au terme d'un match spectaculaire de plus de quatre heures 6-1, 2-6, 6-4, 3-6, 7-6 (8/6). Il affronte mardi en quarts de finale de l'US Open son compatriote Gaël Monfils pour une place en demi-finale.

"Il n'a encore rien gagné". "Le travail consistera à lui faire garder sa motivation, de ne pas écouter la majorité des gens qui, depuis (dimanche), parlent de lui comme un demi-dieu vivant", a relevé le dernier Français à avoir remporté un titre du Grand Chelem (Roland-Garros 1983).  "Il a gagné un gros match. Pour en arriver à ce niveau-là (de demi-dieu), il faut qu'il en gagne un quinzaine, il n'a encore rien gagné, il a toutes les première pages, il est partout, c'est agréable quand tu es joueur, je suis très content pour lui, il mérite cette attention", a poursuivi Noah qui conseille le grand espoir du tennis français.

"Mais tout ce qui a autour de cela peut vite devenir nocif, parce que c'est trop, il n'est pas encore 20e mondial. C'est là qu'arrive la pression, une espèce d'incompréhension par rapport à l'attente du public parce qu'on a décrit un joueur comme le prochain génie du tennis alors que lui il est en train de faire tranquillement son travail, il faut un peu de sérénité", a conclu Yannick Noah.