Tour de France : Majka bisse, Peraud grignote

  • A
  • A
Tour de France : Majka bisse, Peraud grignote
Rafal Majka a remporté mardi sa deuxième étape sur le Tour de France 2014.@ MAXPPP
Partagez sur :

MONTAGNARD - Le coureur de Tinkoff-Saxo a remporté sa deuxième étape sur le Tour 2014.

Et de deux pour Majka ! Le coureur de l'équipe Tinkoff-Saxo, déjà vainqueur à Risoul samedi dernier, a remporté sa deuxième étape sur le Tour de France 2014, mercredi, à Saint-Lary Pla d'Adet. Le jeune coureur polonais, 24 ans, a placé une "mine" dans les derniers kilomètres de la montée finale, distançant l'Italien Giovanni Visconti (Movistar). Il s'agit également de la deuxième victoire en deux jours pour l'équipe Tinkoff-Saxo, qui s'était déjà imposée mardi avec l'Australien Michael Rogers. Sixième du dernier Tour d'Italie, Majka a également renforcé son maillot blanc à pois rouge du classement de la montagne. Lors de l'ascension finale, le coureur polonais s'est permis une petite excentricité - répréhensible - en s'accrochant à l'arrière d'une moto...



La bonne opération pour Péraud. Cette grande étape pyrénéenne, qui passait par trois cols de 1re catégorie et un hors catégorie, a décollé dans... la descente du Val Louron. Le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale), grand perdant de la journée de mardi, a compté jusqu'à 30 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune avant d'être repris dans la montée du Pla d'Adet. Mais ses efforts n'ont pas été vains car l'ancien porteur du maillot blanc a servi de point d'appui à son coéquipier Jean-Christophe Péraud, le seul capable de suivre Vincenzo Nibali (Astana) dans la montée finale. "Je suis satisfait de ma montée, on est en troisième semaine du Tour, ça se joue dans la tête", a convenu Péraud au micro de France 2. "J'avais de bonnes jambes, mais Romain m'a énormément secondé. Si j'ai pu reprendre du temps, c'est grâce à lui." Grâce à sa quatrième place du jour, Péraud revient à huit secondes du podium...



Une lutte à trois pour le podium. Troisième de l'étape, Nibali, serein, a encore accru son avance sur son dauphin, Alejandro Valverde, désormais repoussé à 5'26". Le leader de l'équipe Movistar a néanmoins plutôt bien limité les dégâts. Distancé dans la montée finale par le duo Bardet-Pinot, deux de ses rivaux pour le podium, le coureur espagnol a réussi à revenir et même à leur prendre cinq secondes sur la ligne. En revanche, il a concédé 49 secondes sur Péraud qui, compte-tenu de ses qualités contre-la-montre (il fut champion de France), s'annonce comme son plus dangereux rival pour la deuxième place. Avant la dernière étape pyrénéenne, qui reliera jeudi Pau à Hautacam, Valverde, Pinot et Péraud sont désormais réunis en 42 secondes. Le suspense pour la première place n'existe plus. En revanche pour le podium...

>> LIRE AUSSI : Rogers gagne, Pinot grimpe