Tour de France : Tony Gallopin en jaune

  • A
  • A
Tour de France : Tony Gallopin en jaune
@ REUTERS
Partagez sur :

CYCLISME - Le coureur français de Lotto-Belisol s'empare du maillot jaune de leader de l'épreuve.

Trois ans après Voeckler. Le cyclisme français continue de briller sur le Tour de France. Au lendemain de la victoire de Blel Kadri (AG2R La Mondiale) à Gérardmer, c'est Tony Gallopin (Lotto-Belisol) qui s'est emparé du maillot jaune de leader à l'issue d'une 9e étape Gérardmer-Mulhouse remportée en solitaire par Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), qui a signé la cinquième victoire allemande depuis le début de ce Tour 2014. Gallopin était membre d'un groupe de poursuivants de 19 membres - qui comprenait également Pierre Rolland (Europcar) - arrivé avec 4'52" d'avance sur le peloton et Vincenzo Nibali. Gallopin est le premier coureur français à se parer de jaune depuis Thomas Voeckler sur le Tour 2011. Il l'avait conservé pendant dix jours.

Gallopin s'empare du maillot jaune :

Une famille de cyclistes. "C'est fort", a admis Gallopin au micro de France 2. "J'y pense depuis l'étape des pavés (la 5e étape, ndlr), il y avait une opportunité aujourd'hui (dimanche), ça n'a pas été facile de la saisir, toute la journée, je me suis battu et au final, je l'ai (le maillot jaune)." Tony Gallopin est le neveu d'Alain Gallopin, directeur sportif de Trek, qui l'a eu dans son équipe en 2012 et 2013 (RadioShack), et le fils de Joël, tous les deux anciens cyclistes. "En arriver là aussi vite, c'est inespéré", a convenu Joël, très ému, sur France 2. Tony Gallopin est également le compagnon de la cycliste Marion Rousse, sacrée championne de France en 2012. "C'est très émouvant, il y a beaucoup de bas et pas beaucoup de hauts dans une carrière", a convenu celle qui est également hôtesse sur ce Tour.



En jaune jusqu'à quand ? Gallopin va donc disputer la 10e étape, dimanche, avec le maillot jaune, sur les épaules. Un 14 Juillet. Sera-ce son seul jour en jaune ? Il compte 1'34" d'avance sur l'ancien porteur, Nibali (Cannondale), et 2'40" sur le Portugais Tiago Machado (Trek). Compte-tenu de la difficulté de l'étape prévue lundi, avec quatre cols de 1re catégorie, dont l'arrivée finale à la Planche des Belles Filles, le défi semble d'envergure. "J'ai fait quasiment toutes les étapes à fond depuis le début", a insisté Gallopin. "Et il va peut-être m'en manquer (de l'énergie, ndlr)." Réponse lundi dans l'étape reine des Vosges.

A lire aussi : Tour : Blel Kadri, la belle surprise