Tour de France : une 7e étape sans maillot jaune

  • A
  • A
Tour de France : une 7e étape sans maillot jaune
Chris Froome, nouveau leader du classement général, ne portera pas le maillot jaune, vendredi.@ Eric FEFERBERG/AFP
Partagez sur :

CHOIX - Le Britannique Chris Froome, nouveau leader du classement général, a refusé d'endosser le maillot jaune à l'entame de la 7e étape.

Le maillot jaune du Tour de France 2015 est-il maudit ? Après Fabian Cancellara, qui avait chuté lors de la 3e étape avec la tunique de leader sur le dos, c'est Tony Martin qui est allé à terre, jeudi, dans le dernier kilomètre de la 6e étape qui arrivait au Havre. Si Cancellara avait perdu le maillot au moment où il a chuté (récupéré par Christopher Froome), ce n'est pas le cas de Martin, qui est a franchi la ligne d'arrivée avec l'aide de ses coéquipiers. Réglementairement, Martin était toujours maillot jaune jeudi soir. Son abandon n'est devenu effectif que vendredi matin, quand il ne s'est pas présenté au départ de la 7e étape, à Livarot, dans le Calvados. La coutume veut que, dans le cas d'un abandon du maillot jaune sur chute, son successeur en tête du classement lui rende hommage en ne portant pas la précieuse tunique. C'est l'option qu'a visiblement choisie le leader du Team Sky, Christopher Froome, qui annoncé qu'il ne porterait pas le maillot jaune sur son compte Twitter.



"Pour ceux qui me posent la question, je ne porterai pas le maillot jaune aujourd’hui ! Je souhaite le meilleur à Tony Martin avec son opération. Bon rétablissement à lui."

Merckx-Ocana en 1971, l'exemple le plus célèbre. Le plus célèbre refus de porter le maillot jaune remonte à 1971, quand le Belge Eddy Merckx ne l'avait pas porté à la suite de la chute de son rival espagnol Luis Ocana, dans la descente du col de Mende. En 1980, comme le rappelle le quotidien L'Equipe, le Néerlandais Joop Zoetemelk avait agi de la sorte après l'abandon de Bernard Hinault, de même que Greg LeMond après la chute de Rolf Sörensen en 1991. Plus près de nous, Alberto Contador avait lui aussi refusé le maillot jaune en 2007. Mais c'était dans de toutes autres circonstances. L'actuel leader de l'équipe Tinkoff-Saxo avait agi de la sorte au lendemain de l'exclusion pour défaut de localisation du Danois Michael Rasmussen, convaincu plus tard de dopage.



Beau geste ou simple respect du règlement ? Selon une journaliste d'Eurosport, Froome, dont la formulation laisse la place au doute - il ne dit pas clairement "J'ai décidé de ne pas porter le maillot jaune" -, n'a fait en réalité que respecter le règlement de l'UCI. "Dave Brailsford (le manager de Sky) a déclaré que ce n'était pas la décision de Sky de ne pas proter le maillot jaune mais qu'il s'agissait d'une règle de l'UCI parce que Tony Martin a terminé l'étape." Visiblement, ce règlement, le compte officiel du maillot jaune ne le connaît puisqu'il indique que Chris Froome ne portera pas le maillot jaune "par respect" pour Tony Martin...

>> Tour de France : que gagne-t-on à être dernier ? :