Tour de France : ça promet pour les jeunes Français !

  • A
  • A
Tour de France : ça promet pour les jeunes Français !
@ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

EN FORME - A deux semaines du départ de la Grande Boucle, Romain Bardet (6e l'année dernière) et Thibaut Pinot (3e) ont montré qu'ils étaient prêts à se frotter aux meilleurs.

Le Tour 2014 était-il un cru exceptionnel, ou fait-il s'habituer à revoir les coureurs français aux premières places du classement général ? Avec deux coureurs sur le podium du Tour, (Jean-Christophe Péraud, 2e, et Thibaut Pinot, 3e) et un troisième dans le top 10 (Romain Bardet, 6e), 2014 fut une grande année pour le cyclisme français. Une performance qui s'expliquait évidemment par les abandons successifs de Christopher Froome et  d'Alberto Contador, deux des principaux favoris, mais qui dénotait néanmoins un retour en force des tricolores aux première place du classement général de la plus grande course cycliste du monde.

Un retour en force, ou plutôt un débarquement en trombe de la "classe biberon" française, puisqu'hormis le vétéran Jean-Christophe Péraud (38 ans), Romain Bardet (24 ans) et Thibaut Pinot (25 ans), sont tout deux encore considérés comme des jeunes coureurs du peloton. Des jeunes coureurs aux résultats probants cette saison, puisqu'à deux semaines du Tour, ils affichent une forme prometteuse pour la suite des événements.

  • Thibaut Pinot peut faire sauter la banque en Suisse

Meilleur jeune du dernier Tour, qu'il a fini sur la troisième marche du podium, Thibaut Pinot, déjà vainqueur d'étape en 2012 à Porrentruy, à la frontière helvétique, a prouvé qu'il était un des meilleurs grimpeurs du peloton.  Il l'a une nouvelle fois confirmé mercredi en s'imposant dans la 5e étape du tour de Suisse, "un pays qui me réussit", a-t-il reconnu une fois la ligne d'arrivée franchie. Une victoire dans l'étape-reine de cette course d'une semaine qui lui permet d'endosser le maillot de leader du classement général et de se rassurer à un peu plus de 15 jours du début du Tour de France, son principal objectif de la saison.

Autres motifs de satisfaction, sur les étapes précédent es, moins montagneuses mais plus nerveuses, Thibaut Pinot, auparavant gêné quand il s'agissait de remonter un peloton compact pour rester dans les première places, s'est montré irréprochable, finissant à chaque fois dans le top 10. Au cours de la saison, il a aussi terminé des courses d'une semaine comme Tirreno Adriatico ou le Tour de Romandie devant des coureurs du calibre d'Alberto Contador et de Christopher Froome. Reste désormais au jeune coureur de la FDJ.fr à bien négocier le contre-la-montre, un exercice pas vraiment naturel pour lui, mais où il a beaucoup progressé. S'il arrivait à résister au spécialiste de l'exercice Geraint Thomas, qui pointe à seulement 47 secondes au classement, il ferait le plein de confiance avant la Grande Boucle.   

  • Romain Bardet a couru libéré au critérium du Dauphiné

Quelques jours avant que Thibaut Pinot s'élance sur les routes suisses, Romain Bardet se frottait au gotha du cyclisme actuel sur les routes du critérium du Dauphiné Libéré. Une expérience concluante puisque le coureur de l'AG2R-La Mondiale a terminé 6e du classement général (comme sur le Tour 2014), remportant même en solitaire la 5e étape sur les rampes montagneuses de Pra-Loup. Tout au long de la semaine, le jeune leader français a fait étalage de ses qualités, panache, punch et abnégation, face à une très forte concurrence puisque Nibali et Froome, vainqueurs des deux derniers Tours, étaient dans le peloton.

Contrairement à Thibaut Pinot, Romain Bardet n'est pas uniquement spécialiste des courses par étapes et s'est également montré à son avantage dans les courses d'un jour, les fameuses classiques, comme lors de Liège-Bastogne-Liège, qu'il a terminé… encore une fois à la 6e place. De quoi nourrir l'ambition de dépasser enfin ce classement, qui semble pour l'instant lui coller à la peau.  Mais pour ce faire, une inconnue demeure. Romain Bardet court en effet dans la même équipe que Jean-Christophe Péraud, 2e du dernier Tour de France. Si le vétéran semble moins en forme que son jeune coéquipier, "Jicé" a néanmoins remporté la Critérium International, en Corse, en mars dernier. Selon les circonstances de course, Romain Bardet pourrait donc devoir travailler pour son aîné.