Tour de France : la 13e étape pour Tom Dumoulin, Froome creuse l’écart

  • A
  • A
Tour de France : la 13e étape pour Tom Dumoulin, Froome creuse l’écart
@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Le Néerlandais a remporté le contre-la-montre entre Bourg-Saint-Andéol et La Caverne du Pont d’Arc. Deuxième, Froome est l’autre gagnant du jour. 

TOUR DE FRANCE

Il y a deux vainqueurs à l’issue de la 13ème étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel entre Bourg-Saint-Andéol et La Caverne du Pont d’Arc. Tom Dumoulin, le champion des Pays-Bas de la spécialité, d’abord, puisque c’est lui qui a réalisé le meilleur chrono. Chris Froome ensuite. Deuxième de l’étape, le Britannique creuse l’écart avec ses principaux concurrents.

Deux minutes de silence. L'étape s'est disputée dans une étape lourde, endeuillée par l'attentat de Nice. En hommage aux 84 victimes, une minute de silence a été observée avant le départ et une autre le sera sur le podium. Alors qu'il avait un temps été question d'annuler l'étape, le dispositif de sécurité a finalement été renforcé sur le parcours. "Jour de deuil pour le Tour de France", a annoncé dès le matin son directeur Christian Prudhomme. La sobriété a été de mise tout au long de la journée, à l'exemple de la caravane qui a défilé en silence sur le parcours.

Le vainqueur du jour. Tom Dumoulin, l'un des meilleurs spécialistes mondiaux, s'est montré supérieur tant dans la côte de départ, longue de 7 kilomètres, que par la suite. Il a remporté son deuxième succès dans le Tour, son deuxième depuis le départ, après celui d'Arcalis (Andorre) dimanche, à l'arrivée la plus haute de cette édition. Le Néerlandais de 25 ans, candidat à l'or olympique à Rio, a bouclé la distance à la moyenne de 44,7 km/h, preuve de la difficulté de ce parcours. "C'est une journée à deux visages. Je me suis réveillé dans la tristesse après ce qui s'est passé à Nice, c'est atroce. La décision a été prise de poursuivre. Je crois que courir aujourd'hui a été une bonne décision", a déclaré le vainqueur du jour. "Nous ne pouvons pas laisser des terroristes décider de notre façon de vivre. Deux heures avant le départ, je me suis concentré sur le contre-la-montre, je n'ai rien d'autre à faire que de courir, et le mieux possible", a ajouté Tom Dumoulin.

Le point sur les favoris. Christopher Froome, ce n'est pas uns surprise, est vraiment au-dessus du lot. Le Britannique, qui a profité du profil valloné de l'étape, se classe deuxième, et devance asssez largement les autres favoris. Le porteur du maillot jaune a porté son avance au classement général à 1'47'' sur le Néerlandais Bauke Mollema, désormais deuxième, et à 2'45'' sur le Britannique Adam Yates. Le Colombien Nairo Quintana, annoncé comme le grand rival de Froome, est désormais à 2'59''.

Et les Français ? Peu à l'aise dans l'exercice, Romain Bardet a reculé au classement général, il est désormais septième à 4'04'' de Froome. "C'était difficile après ce qui s'est passé hier (à Nice). Le sport est bien relatif dans ces conditions", a-t-il déclaré à l'arrivée. "J'ai donné tout ce que j'avais dans le ventre, mais c'est un effort délicat que je ne maîtrise pas totalement encore. Je suis content que ce soit derrière moi. Le top 5 est toujours envisageable, c'est la troisième semaine qui va décider. On va être obligé de se découvrir." Le deuxième Français, Warren Barguil, est beaucoup plus loin, à plus de huit minutes de la tête.