Tour de France : Christopher Froome récusé par les organisateurs

  • A
  • A
Tour de France : Christopher Froome récusé par les organisateurs
@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Le Britannique, vainqueur sortant du Tour, a fait l'objet d'un contrôle antidopage "anormal". Sa présence sur la ligne de départ du Tour de France, qui démarre le 7 juillet, est compromise.

Le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, a été récusé par les organisateurs de l'épreuve pour la prochaine édition qui commence samedi, annonce le journal Le Monde dimanche.

Décision mardi. La décision finale revient à la Chambre arbitrale du sport (CAS) du comité olympique français qui doit statuer mardi, précise le quotidien. ASO, qui organise le Tour de France, s'est refusé à tout commentaire, mais l'AFP a eu confirmation de l'information qui remet en cause la présence de Froome sur la Grande Boucle.

Un contrôle antidopage "anormal". Le Britannique, vainqueur sortant du Tour, a fait l'objet d'un contrôle antidopage "anormal", pour un excès de salbutamol, lors de la Vuelta en septembre dernier. Une procédure a été ouverte à son encontre mais, selon le règlement, le Britannique est autorisé à courir en attendant la décision finale du Tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI), en raison de la nature de la substance en cause. Vendredi sur Europe 1, le directeur du Tour Christian Prudhomme avait pesté contre une situation qu'il qualifiait de "consternante". "Que les autorités sportives n'aient pas réglé ce problème avant la plus grande course cycliste au monde est consternant", s'était-il emporté.

 

Froome sans doute absent de l'audience. Selon Le Monde, la présence de Froome n'est pas assurée lors de l'audience prévue mardi matin, avant que la sentence soit rendue le lendemain. Il devrait être défendu par un avocat francophone associé au conseil britannique Mike Morgan, qui le défend aussi devant le Tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI) en charge de sanctionner ou non le Britannique sur le contrôle antidopage en cause.

Sa participation à la Grande Boucle refusée ? Trois arbitres, choisis l'un par Sky, l'autre par ASO et le troisième par le Comité olympique français, sont amenés à trancher, non sur le fond (contrôle antidopage), mais sur les conséquences de la présence de Froome dans la course. Dans le règlement du Tour de France (article 29), les organisateurs ont la possibilité de refuser la participation à une équipe ou l'un de ses membres ont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image ou à la réputation d'ASO ou de l'épreuve".

Froome se défend. L'équipe Sky, qui entend présenter son chef de file au départ, n'a pas encore annoncé les noms des huit coureurs qui se présenteront sur la ligne, samedi prochain, en Vendée. Son leader, qui affirme n'avoir "rien fait de mal", vise à égaler le record des cinq victoires détenu par quatre coureurs (Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain), gagner un quatrième grand tour consécutif et réussir le doublé Giro-Tour qu'aucun coureur n'a réalisé depuis vingt ans.