Tour de France 2015 : Simon Geschke remporte la 17e étape entre Digne-les-Bains et Pra-Loup

  • A
  • A
Tour de France 2015 : Simon Geschke remporte la 17e étape entre Digne-les-Bains et Pra-Loup
Simon Gaschke a remporté mercredi la plus belle course de sa carrière, à Pra-Loup.@ Jeff PACHOUD/AFP
Partagez sur :

EXPLOIT - Le coureur allemand a effectué les 50 derniers kilomètres de cette première étape alpestre tout seul.

L'Allemand Simon Geschke, 29 ans, a remporté la 17e étape du Tour de France qui reliait mercredi Digne-les-Bains à Pra-Loup. Le coureur de l'équipe Giant-Alpecin s'est fait la belle à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée et a réussi à résister aux autres attaquants du jour, à la fois dans la montée du col d'Allos puis dans celle vers Pra-Loup. Membre de la bonne échappée, Thibaut Pinot, alors deuxième derrière Geschke, a chuté dans la descente très technique du col d'Allos. Retardé et peu à l'aise par la suite, le coureur de la FDJ doit se contenter d'un accessit (4e, +1'35"). L'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), victime lui aussi d'une chute dans cette même descente, a perdu plus de deux minutes et voit ses chances de podium se réduire. Christopher Froome (Team Sky) n'a pas été inquiété et reste en jaune avec 3'10" d'avance sur le Colombien Nairo Quintana (Movistar). Malade et très rapidement distancé, l'Américain Tejay van Garderen (BMC), troisième du classement général au départ de cette étape, a abandonné au milieu du parcours.



L'homme du jour : Simon Geschke. Il était jusqu'alors plus connu pour sa barbe parfaitement taillée que pour son palmarès, essentiellement composé d'une victoire d'étape sur le Critérium international en 2011. Mais, mercredi, le grimpeur de poche de l'équipe Giant-Alpecin a bluffé son monde en s'adjugeant la première étape alpestre du Tour de France 2015 en faisant la différence dans... la vallée. Le coureur allemand a en effet attaqué peu de temps après le sprint intermédiaire, à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. "Je n'avais aucune idée de mes chances à ce moment-là", a confié Geschke au micro de France 2. "Je voulais avoir un petit peu d'avance sur (Andrew) Talansky, (Richie) Porte, (Thibaut) Pinot. Il fallait que je prenne de l'avance avant les grandes montées. Et je me suis dit : 'allez, je mise tout sur une carte'." Et la victoire, la cinquième déjà du cyclisme allemand sur ce Tour, était au bout.



Comment s'en sortis les favoris ? Attendu dans la descente du col d'Allos, Christopher Froome a tenu le choc. Le leader de l'équipe Sky, testé dès les premières difficultés de la journée par Nairo Quintana, Vincenzo Nibali ou Alberto Contador, a d'abord résisté aux accélérations de ses adversaires dans la montée avant de prendre la roue de Nibali dans la descente, qu'il avait reconnue lors du Dauphiné. Au contraire de Froome, Alberto Contador est allé lui tâter le bitume dans cette descente vertigineuse. Légèrement amoché sur le côté droit, le leader de l'équipe Tinkoff-Saxo, a bénéficié du vélo de son coéquipier Peter Sagan - encore parti devant - pour limiter la casse. Mais, à l'arrivée, le débours est lourd : plus de deux minutes et un podium qui s'éloigne. Le podium, il s'est définitivement envolé pour l'Américain Tejay van Garderen. Malade, le leader de l'équipe BMC, troisième au départ de cette étape, a abandonné, la mort dans l'âme, sur les premières pentes du col de la Colle Saint-Michel. Alejandro Valverde (Movistar) est le nouveau troisième du Tour.

Thibaut Pinot chute dans la descente du col d'Allos :

Et les Français ? Outre l'Allemand Simon Geschke, Thibaut Pinot a lui aussi a marqué la journée. Membre de la "bonne échappée" du jour (à 28 unités), il a basculé en deuxième position au sommet du col d'Allos, avec une minute de retard seulement sur le coureur allemand. Il fallait alors au leader de la FDJ prouver qu'il avait fait des progrès en descente... Mais, sur une route très difficile, Pinot est parti à la faute, en glissant de la roue avant. Du temps était perdu. Et le rythme itou. Pinot a vu passer devant lui les coureurs qu'il venait de distancer dans le col d'Allos... Malgré une belle dernière montée, Pinot a dû se contenter d'un accessit, avec la quatrième place (+1'35"). "Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas", a pesté Pinot à l'arrivée. "Je tombe dans la descente, après je suis bloqué. J'avais fait le plus dur, mais je vais tenter demain (jeudi). J'avais les bonnes jambes pour gagner, je la rate. Il reste trois opportunités, demain (jeudi), je vais attaquer à nouveau." Vainqueur de la même étape sur le dernier Dauphiné, Romain Bardet n'a pas renouvelé la même performance. Distancé dans le col de la Colle Saint-Martin, le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale est arrivé avec plus de dix minutes de retard sur le vainqueur du jour et trois minutes sur le maillot jaune.

Le classement général :

1. Christopher Froome (GBR/SKY) 69h06'49"
2. Nairo Quintana (COL/MOV) à 3'10''
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 4'09"
4. Geraint Thomas (GBR/SKY) 6'34"
5. Alberto Contador (ESP/TIN) 6'40"
6. Robert Gesink (HOL/LOJ) 7'39"
7. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 8'04"
8. Mathias Frank (SUI/IAM) 8'47"
9. Bauke Mollema (HOL/TRE) 11'47"
10. Warren Barguil (FRA/GIA) 13'08"
11. Romain Bardet (FRA/AG2R) 16'04"
...

>> Suivez le Club Tour tous les soirs entre 18h30 et 20h sur Europe 1 avec Bérengère Bonte :


Europe 1 Livepar Europe1fr

>> Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être dernier ?


Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être...par Europe1fr