Tennis : Roger Federer déclare forfait pour Roland-Garros

  • A
  • A
Tennis : Roger Federer déclare forfait pour Roland-Garros
Roger Federer fait l'impasse sur Roland-Garros@ SAEED KHAN / AFP
Partagez sur :

Le Suisse Roger Federer a indiqué sur son site Internet lundi qu'il déclarait forfait pour le tournoi de Roland-Garros, préférant s'économiser pour Wimbledon et l'US Open.

Roger Federer zappe Roland-Garros. Le tennisman suisse, a annoncé sur son site officiel, lundi soir, qu'il ne participerait pas aux Internationaux de France, qui se tiendront du 29 mai au 11 juin. "J'ai vraiment travaillé très dur lors du mois écoulé, à la fois sur et en dehors du court, mais pour continuer à jouer encore pour de nombreuses années, j'ai senti qu'il était mieux pour moi de faire l'impasse sur la saison de terre battue pour se concentrer sur les tournois sur herbe et dur", explique le joueur de 35 ans, qui avait déjà déclaré forfait l'an passé à Roland-Garros, blessé.



Début de saison "magique". Dans cette courte lettre adressée à ses fans, le recordman des titres du Grand Chelem (18) parle d'un début de saison "magique" mais estime que l'établissement du calendrier des tournois était "la clé de sa longévité", insistant sur le fait que "jouer un seul tournoi sur terre battue n'était pas dans [son] intérêt". Le reverra-t-on porte d'Auteuil ? "Les fans Français vont me manquer (...) et j'ai hâte de les voir à Roland-Garros l'année prochaine", conclut-il.

Une annonce initialement prévue le 10 mai. Il y a deux semaines, Federer avait pourtant laissé entendre dans une interview que son intention était de jouer à Paris, même s'il n'avait mis à son programme aucun tournoi de préparation sur terre battue, ce qui limitait fortement ses perspectives Porte d'Auteuil. Il avait précisé qu'il annoncerait sa décision le 10 mai. Mais le jour venu, ses fans avaient attendu en vain un signe de lui sur les réseaux sociaux. Il est arrivé le lendemain sous la forme d'une photo de lui s'entraînant... sur dur à Dubaï.

La terre battue, surface qui lui a le moins réussi. La terre battue a toujours été la surface qui a le moins réussi à Federer et à son jeu offensif, même si c'est sur terrain ocre qu'il a été formé. Il y a dû s'y reprendre à onze fois avant de s'imposer à Roland-Garros en 2009, parachevant ainsi son "Grand Chelem en carrière". Son grand rival, l'Espagnol Rafael Nadal, de nouveau en grande forme cette saison et grand favori pour un dixième titre, l'a toujours dominé à Paris, dont quatre fois en finale.