Rugby : les vérités de Saint-André sur une "branlée historique"

  • A
  • A
Rugby : les vérités de Saint-André sur une "branlée historique"
Saint-André se livre en longueur sur la défaite face aux Blacks dans un ouvrage à paraître le 4 février.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

ÉDITION - L'ancien sélectionneur du XV de France va publier le 4 février un ouvrage évoquant la dernière Coupe du monde et l'humiliation subie en quarts face aux Blacks.

INFO EUROPE 1

A l'instar de son prédécesseur, Marc Lièvremont, qui avait sorti Cadrage et débordements dans la foulée du Mondial 2011 en Nouvelle-Zélande, Philippe Saint-André va publier lui aussi, le 4 février prochain, quelques jours avant le début du Tournoi des Six Nations, un ouvrage aux allures de bilan de son passage à la tête du XV de France. Le titre, qu'Europe 1 vous révèle, ne trompe pas : ce livre autobiographique, publié aux éditions Robert Laffont et écrit avec le journaliste Alain Gex, s'intitulera Droit d'inventaire. Mais, plus que le titre, c'est l'accroche en couverture qui marque : "dans les coulisses d'une branlée historique".

Quatre années très difficiles. Car si le mandat de Lièvremont s'était conclu par une défaite héroïque en finale du Mondial 2011 face aux Blacks (8-7), celui de "PSA" s'est lui achevé dans la douleur d'une humiliation totale contre ces mêmes Néo-Zélandais (62-13). Cette défaite de 49 points, l'ancien sélectionneur a accepté d'y revenir en longueur et c'est lui qui reprend d'ailleurs à son compte ce terme de "branlée historique". Volontiers critique sur son travail, qui, en quatre ans, n'a jamais porté ses fruits (avant d'échouer lors de la dernière Coupe du monde, les Bleus n'ont jamais fini dans les trois premiers du Tournoi des Six Nations sous sa direction, entre 2012 et 2015), "PSA" n'épargne pas "certaines personnalités qui ne lui ont pas facilité la tâche".

Saint-André le sélectionneur laisse également à l'occasion la parole à Saint-André le capitaine, troisième du Mondial 1995 en Afrique du Sud, après une défaite en demi-finales contre les Springboks, défaite sur laquelle il revient également avec moult détails.