PSG : Laurent Blanc évoque "un problème de comportement" chez Edison Cavani

  • A
  • A
PSG : Laurent Blanc évoque "un problème de comportement" chez Edison Cavani
@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur du club parisien a reproché à son attaquant "un problème de comportement", et a confirmé la tenue d'une réunion avec des cadres de l'équipe pour aborder le sujet. 

Le traditionnel blues hivernal d'Edinson Cavani anime une nouvelle fois le vestiaire du PSG. L'attaquant parisien, qui avait fait part de ses états d'âme l'an dernier, est cette fois-ci directement pointé du doigt par son entraîneur. Laurent Blanc a ainsi évoqué "un problème de comportement" de la part de l'Uruguayen, et a confirmé la tenue d'une réunion entre des cadres de l'équipe et lui-même pour aborder ce sujet lors du récent stage hivernal à Doha, confirmant une information de L'Equipe

"Il faut se demander si tout cela est justifié". "Il y a bien eu une réunion à Doha et on était six à y participer, non pas cinq. On en fait régulièrement pour aborder diverses choses, évoquer certains sujets... On a parlé de Cavani, mais il n'était pas le sujet principal. Cavani n'est pas un problème. Mais il y avait une situation à juger, un problème de comportement", a reconnu Laurent Blanc en conférence de presse. Interrogé sur le fait que Cavani puisse mal vivre le fait d'être pointé du doigt, Blanc a reconnu que "cela pouvait poser problème". "Mais il faut se demander tout si cela est justifié. On a discuté de Cavani pour un problème précis, comme d'autres fois on a parlé d'autres joueurs", a-t-il justifié.

Une sanction à venir ? La raison ? "L'Uruguayen, touché à un mollet, était parti en vacances deux jours avant tout le monde, laissé libre par le club de partir à sa guise. Certains y ont vu un manque de sens collectif de la part du Matador", a avancé le quotidien sportif. Cet épisode fait écho à son retour tardif d'Amérique du Sud en janvier 2015, qui lui avait valu une suspension interne de deux matches. Interrogé sur une nouvelle sanction prise ou à éventuellement prendre à l'encontre de Cavani, Blanc a refusé de répondre.