Pluie à Roland-Garros : quand les tournois du Grand Chelem compatissent

  • A
  • A
Pluie à Roland-Garros : quand les tournois du Grand Chelem compatissent
Les parapluies de Roland-Garros
Partagez sur :

Les comptes Twitter de Wimbledon, de l'Open d'Australie et de l'US Open ont exprimé leur soutien au tournoi de Roland-Garros, touché par la pluie.

De la pluie, encore de la pluie, toujours de la pluie. Et pas de toit sur Roland-Garros pour permettre aux matches de reprendre, au grand désarroi des organisateurs. Heureusement, les réseaux sociaux sont là pour détendre l'atmosphère. Ce mardi, les comptes Twitter des autres tournois du Grand Chelem ont eu pitié de Roland-Garros, ce qui a donné lieu à une discussion plutôt cocasse entre Wimbledon, l'Open d'Australie, l'US Open et Roland.

Wimbledon compatit. Le tournoi de Roland-Garros est loin d'être le seul à subir des interruptions pour cause de pluie. A Wimbledon, dans la banlieue de Londres, les suspensions de matches sont d'ailleurs très fréquentes, même si un toit a été installé sur le court central du tournoi anglais. Mais comme les organisateurs britanniques sont également passés par des semaines de pluie, ils ont tenu à soutenir le tournoi parisien. "On ressent ta souffrance, Roland-Garros...", ont-ils tweeté en réponse à une image du court Philippe Chatrier complètement bâché.



L'Open d'Australie envoie du soleil. Il n'en fallait pas moins pour faire réagir de l'autre côté du globe. A Melbourne, l'Open d'Australie dispose même de trois courts couverts, mais entre tournois du Grand Chelem, on se soutient mutuellement. La réponse n'a pas tardé, avec une pointe d'ironie : "Peut-on vous offrir un peu de soleil ?"



L'US Open montre son nouveau toit. Il ne manquait plus que la réaction de l'US Open, le quatrième tournoi du Grand Chelem. Sur le tournoi new-yorkais, des travaux ont lieu pour installer un toit sur le court central d'ici l'automne. Le Grand Chelem américain a profité de cette discussion par réseau social interposé pour montrer l'avancée de ses travaux. "Nous aussi, on a connu ça, on vous envoie du ciel bleu" a tweeté le compte de l'US Open avec une image de son nouveau toit. Pas sûr que le "Blue Sky" arrive à Paris de sitôt, mais l'intention fait plaisir...