Obama-Woods, duel au sommet

  • A
  • A
Obama-Woods, duel au sommet
@ REUTERS
Partagez sur :

GOLF - Le président américain et l'ex-n°1 mondial ont disputé une partie de golf, dimanche.

D'un côté, le président des Etats-Unis, réélu en novembre dernier. De l'autre, Tiger Woods, 14 tournois du Grand Chelem à son palmarès. C'est la rencontre au sommet que "The Floridian", un parcours privé de golf, a abrité dimanche après-midi, à Palm City, sur la côté Atlantique de la Floride. "Le président a joué au golf aujourd'hui avec le représentant américain au Commerce Ron Kirk, Jim Crane et Tiger Woods", a indiqué le porte-parole adjoint de la présidence, Josh Earnest, confirmant une information donnée par le journaliste spécialiste du golf Tim Rosaforte.

Jim Crane est le propriétaire du "Floridian" ainsi que de la franchise de base-ball des Houston Astros. La veille, Obama, qui passe en Floride un week-end de trois jours - lundi est férié aux Etats-Unis -, sans femme ni enfants - Michelle, Sasha et Malia sont au ski - avait déjà joué avec Butch Harmon, coach du "Tigre" entre 1994 et 2003.

Le score ne sera pas connu

Woods, premier Américain d'ascendance africaine à remporter le Masters, avait déjà rendu visite à Obama, premier président noir des Etats-Unis, en 2009 (photo). Mais les deux hommes n'avaient encore jamais joué ensemble au golf, l'un des passe-temps favoris du locataire de la Maison-Blanche. Malgré les déboires extra-conjugaux de Woods, les deux hommes sont restés relativement proches.

Interrogé en 2010 au sujet de ce scandale, Obama avait affirmé dans un entretien à Fox News : "je pense que Tiger a reconnu qu'il avait trahi sa famille, et c'est un problème personnel qu'il doit gérer". Mais "je suis sûr qu'il sera toujours un golfeur de premier ordre", avait-il ajouté. Woods, qui tentera d'enlever un 15e Majeur lors du Masters, en avril, a remporté le mois dernier à La Jolla, en Californie, son 75e titre sur le circuit PGA. Et quel a été alors le résultat de ce match entre l'Américain n°1 et le n°2 mondial ? On ne le saura pas. En effet, La Maison-Blanche s'assure que les journalistes soient tenus à distance du parcours, ce qui explique qu'il n'y ait pas, non plus, de photos du président le club à la main...