Llodra-Paire, ça se frite à Miami

  • A
  • A
Llodra-Paire, ça se frite à Miami
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

TENNIS - Les deux Français ont eu des échanges verbaux musclés au 1er tour du Masters 1000.

L'info. Le choc 100% français du premier tour du Masters 1000 de Miami a tourné mercredi à l'avantage de Michaël Llodra, 32 ans et 65e joueur mondial, vainqueur en deux sets de son cadet Benoît Paire, 23 ans et 38e au classement ATP (7-6[7], 6-2). A l'issue de la rencontre, Paire a serré la main de l'arbitre avant de filer directement aux vestiaires sans saluer son adversaire, une chose extrêmement rare au tennis.

L'explication. Ce deuxième affrontement entre les deux joueurs (Paire l'avait emporté à Montpellier le mois dernier) a été émaillé de plusieurs échanges verbaux assez salés. Tout est parti à vau-l'eau lors du deuxième changement de côté, alors que Paire menait 3-0. "Dans le deuxième jeu du match, l'arbitre a mis un peu de temps à signaler que ma deuxième balle était faute et Benoît s'est manifesté en râlant", explique le Parisien. "Je lui ai dit : "ne commence pas à mettre la pression sur l'arbitre, le match va bien se passer. Ne te comporte pas comme un petit merdeux"". Ce à quoi Paire lui aurait répondu, selon Llodra : "tu ne me parles pas comme ça, je t'emmerde". Paire n'a pas accepté la remarque de son aîné. "Je lui ai demandé pourquoi il me parlait comme ça et il (Llodra) m'a dit "ferme ta gueule, j'ai huit ans de plus que toi, tu me dois le respect"", a confié l'Avignonnais. Le match venait de basculer dans le n'importe quoi.

L'expérience de Llodra. Après cet échange musclé à 0-3, Llodra, qui a reçu un avertissement pour avoir ironiquement montré le pouce à son adversaire, a renversé la tendance du match et remporté la première manche au jeu décisif après avoir sauvé cinq balles de set. "A partir de là, je n'ai plus rien dit pour ne pas passer pour le vilain petit canard", a expliqué Llodra. "Mais lui m'a insulté à de nombreuses reprises (Llodra donne alors plusieurs exemples, dont le délicat "mange-merde") et il a plusieurs fois essayé de "m'allumer". "Je savais que si je gagnais le premier set, il allait "péter" les plombs." Paire a effectivement totalement déjoué par la suite et perdu le deuxième set sur le score sévère de 6-2.

Le version de Paire. Sifflé lors de sa sortie du terrain, Paire n'a pas voulu passer pour le méchant de service. "Il m'a clairement et sciemment insulté, en me traitant de pleureuse et de petit merdeux", a confié l'Avignonnais, dans des propos repris dans le quotidien L'Equipe. "Je ne suis pas son chien, il n'a pas à me parler comme ça. C'est inacceptable." Toujours très remonté après sa sortie du court, Paire a lâché : "c'est pas compliqué, je ne lui parlerai plus jamais." Et dire que l'ensemble des joueurs français présents à Miami avaient dîné ensemble, mardi soir...

Des récidivistes. Surpris par cette passe d'armes entre deux joueurs français ? Vous ne devriez peut-être pas. Car ces deux-là ont un passé assez chargé. Llodra s'était tristement illustré la saison dernière à Indian Wells en lançant un "f**king chinese" à une femme de type asiatique. Quant à Paire, il est le prototype du joueur sanguin, connu pour ses bris de raquette sur le court. Un seul a perdu le match mercredi soir mais les deux ont sans aucun doute perdu une occasion de se taire.