L'affaire Benzema se dégonfle

  • A
  • A
L'affaire Benzema se dégonfle
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - La grand-mère de la star du Real a décidé de se désister de sa demande de pension.

A la veille de son examen devant le tribunal de grande instance de Lyon, l'"affaire Benzema" rebondit. Dans son édition de mardi, le quotidien régional Le Progrès affirme que la grand-mère de Karim Benzema, âgée de 83 ans, a décidé de se désister de sa demande de pension devant le juge des affaires familiales et estime avoir été "manipulée". Yamina Benhattab Haddou, qui dispose d'une retraite de 800 euros par mois, avait engagé au printemps 2011 une procédure afin de demander 1.500 euros de pension à son célèbre petit-fils.

L'"affaire Benzema" avait éclaté la semaine dernière lorsque l'hebdomadaire VSD, s'appuyant sur le témoignage d'Hélène Haddou, tante de Karim Benzema, avait expliqué que le joueur du Real Madrid avait décidé d'assigner en justice ses oncles et tantes pour régler un différend sur la pension à verser à sa grand-mère. Les réactions, outrées ou scandalisées, avaient alors fleuri, notamment sur la toile. Mais la réalité de l'histoire semble bien plus nuancée que celle d'une grand-mère miséreuse et d'un "petit-fils ingrat", comme VSD avait qualifié Benzema sur sa Une, jeudi dernier.

"Comment oser dire que Karim ne fait rien ?"

En assignant en justice une partie de sa famille, la star du Real n'a fait que respecter la procédure concernant l'examen de la pension. Selon Le Progrès, Benzema s'est étonné de la somme de 1.500 euros réclamée par sa grand-mère. "Depuis 2007, grâce à ses revenus, toutes les dépenses courantes de sa grand-mère sont assurées : loyer, eau, électricité, santé. La maman de Karim règle également les notes chez les commerçants", explique le quotidien régional.

Le Progrès publie également le témoignage d'un oncle de Karim, Smaïn : "comment oser dire que Karim ne fait rien ? Il reste à ma mère sa pension de 800 euros qui représente son argent de poche. A-t-elle vraiment besoin de plus ? Et surtout, est-ce vraiment elle qui va en profiter ? Nous avons de bonnes raisons d’en douter et nous voulons nous assurer que notre mère n’est pas influencée. Karim est généreux, mais ses revenus ne l’obligent pas à être une vache à lait." C'est désormais à la justice de trancher sur les besoins réels de la grand-mère de Benzema, ce qui demeure l'élément le plus important de cette affaire.