Chisora continue son cinéma

  • A
  • A
Chisora continue son cinéma
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Vaincu par Vitali Klitschko, le Britannique s'est ensuite battu avec David Haye.

Les douze rounds contre Vitali Klitschko ne lui ont visiblement pas suffi. Alors, lors de la conférence d'après-match qui a suivi sa défaite face à l'Ukrainien, le Britannique Dereck Chisora est allé en découdre avec son compatriote David Haye, qui était venu là en tant que consultant pour la BBC. Alors que le manager des frères Klitschko avait allumé les premières mèches ("A la différence de David Haye (battu par Vladimir Klitschko l'été dernier), Dereck Chisora s'est vraiment livré et a tout tenté"), la tension est rapidement monté entre le battu de la soirée et Haye, qui a commencé à répliquer.

"Tu viens de perdre trois fois de suite", lança-t-il à Chisora, lequel lui répondit, ironiquement : "comment va ton orteil ?" Pour expliquer sa défaite face à Vladimir Klitschko, Haye avait évoqué un orteil blessé. Lassé des attaques de son rival, Chisora est alors descendu alors de la tribune pour aller s'expliquer avec son compatriote mais néanmoins rival.

Chisora et Haye s'affrontent en conférence de presse (à 3'00") :

L'altercation entre les deux boxeurs a tourné à l'échauffourée. L'agent de David Haye a été blessé et la police munichoise s'en est même mêlée : Chisora a été placé en garde à vue dans l'après-midi avant d'être relâché dans la soirée. Cette bagarre devant les caméras, un brin surjouée, s'explique par la rivalité naissante entre Chisora et Haye, qui se disputent désormais le droit d'affronter Vitali Klitschko. Quelques minutes seulement après sa défaite aux points, samedi, Chisora se disait déjà prêt à une revanche face à l’aîné des deux frères.

Battu par Vladimir l'an dernier, Haye, qui avait annoncé sa retraite, veut en sortir pour affronter Vitali en juillet prochain. "J'ai accepté les conditions financières, je viens en Allemagne, c'est clair", a assuré l'ex-champion. Pas sûr que Chisora, qui s'était déjà fait remarquer par une gifle lors de la pesée, soit désormais le bienvenu outre-Rhin. "On envisage une interdiction de boxer pour Chisora en Allemagne", a déclaré Thomas Pütz, le président de la fédération allemande de boxe, sur le site spox.com, estimant que Chisora "est une menace publique". Sûr que le Britannique est déjà une menace pour l'image de la boxe.