Armstrong ne nagera pas en compétition

  • A
  • A
Armstrong ne nagera pas en compétition
@ REUTERS
Partagez sur :

NATATION - L'ex-cycliste s'était inscrit à une compétition au Texas. La Fina s'y est opposée.

Lance Armstrong sous l'eau (930x620)

© REUTERS

Lance Armstrong n'ira finalement pas. Suspendu à vie par l'agence antidopage américaine (Usada) de toutes compétitions, le septuple vainqueur déchu du Tour, âgé de 41 ans, pensait néanmoins avoir réussi à contourner sa sanction en s'inscrivant à une compétition seniors de natation qui aura lieu ce week-end dans sa ville, à Austin, au Texas. Explication : l'organisme à l'origine de ce meeting, le United States Masters Swimming, n'est pas placé sous la coupe de l'Usada. Armstrong estimait donc, en principe, pouvoir participer aux événements qu'il organise comme bon lui semble. Il a finalement dû y renoncer, sous la pression de la Fédération internationale de natation.

Selon le New York Times, Rob Butcher, le directeur de US Masters Swimming, a joint l'agent de l'ancien cycliste américain après avoir reçu une lettre de la FINA l'enjoignant de ne pas accepter l'inscription de l'ancien cycliste. "Son agent m'a dit qu'il ne voulait pas nous créer un cauchemar en matière de communication", a fait savoir Rob Butcher.. "Lance pensait juste que ce serait marrant de nager avec ses compagnons d'entraînement, ici à Austin, dans son jardin", a-t-il précisé.

Armstrong s'est entraîné en piscine

"Le but de notre organisme est d'encourager les adultes à nager", avait auparavant expliqué Rob Butcher, le directeur exécutif de Masters swimming au quotidien texan The Statesman, qui a révélé cette information sur son site Internet, jeudi. Depuis quelques mois, Armstrong a plusieurs fois fait allusion à des entraînements en piscine. Le 23 novembre, il avait tweeté : "belle session d'entraînement ce matin". Le 31 décembre, il avait indiqué "avoir clos l'année 2012 dans la piscine avec un entraînement de 4.500 yards (4,1 km)". Plus récemment, il avait signalé "s'être bien senti dans la piscine" ou avoir réalisé un très bon parcours de nage.



"Bel entraînement ce matin pour le @MastersSwimming. Merci coach Hux pour la punition"

Retrouver aujourd'hui Armstrong dans une piscine n'a rien d'étonnant. Avant de devenir la star du cyclisme mondial, il avait commencé par participer à des compétitions de natation puis de triathlon (natation, vélo et course à pied). Il y était revenu après son premier retrait des pelotons, en 2005. Désormais interdit de compétition, il a trouvé dans ces compétitions de natation une échappatoire à ses envies de défis. Sur sa courte biographie Twitter, "swim" (la natation) est d'ailleurs maintenant cité avant "bike" (le vélo), comme un (petit) symbole.

La Fédération internationale a mis son veto

Quelques heures seulement après la révélation de cette information, la Fédération internationale de natation (Fina) s'était clairement opposée à la participation d'Armstrong à cet événement. "C'est une compétition locale et je ne sais pas ce qu'il s'y passe mais nous avons tenu à rappeler la règle selon laquelle tous les membres affiliés à la Fina doivent reconnaître et respecter les décisions prises par toutes les instances signataires du Code (antidopage)", a indiqué le directeur exécutif de la Fina, Cornel Marculescu. "Si cette règle ne devait pas être appliquée, nous pourrions être amenés à prendre une sanction mais je ne pense pas que nous en arriverons là."

Si le directeur exécutif de Masters Swimming s'était défendu que la présence d'Armstrong ait pu causer le moindre souci, un triathlète, interrogé par The Statesman, apportait pourtant un son de cloche différent. "Toute cette histoire de Masters Swimming est une tentative de se soustraire à sa peine", considèrat Jamie Cleveland, qui aurait pu Armstrong dans le bassin ce week-end. "J'ai été un athlète d'endurance toute ma vie", ajoutait-t-il. "J'ai éprouvé de la joie à découvrir mes limites, j'ai éprouvé de la joie à les mettre à l'épreuve. Ça m'irrite vraiment qu'il ait admis s'être dopé et qu'il ne montre aucun remords."

Son rival potentiel : un nageur de 50 ans

S'il avait nagé ce week-end, Armstrong aurait été opposé à des adversaires de sa tranche d'âge sur trois épreuves, les plus longues de la manifestation : 500 yards (457 m), 1.000 yards (914 m) et 1.650 yards (1508 m) nage libre. Il possède le deuxième temps des engagés sur 1.000 yards et le troisième sur les 500 et 1.650 yards. Sur cette dernière distance, Armstrong possède un chrono supérieur de 15 secondes seulement au meilleur des engagés, Bobby Patten, 50 ans. A noter également qu'aucun test antidopage n'est prévu à l'issue des épreuves.