Pape Diouf se paie (encore) la direction de l'OM

  • A
  • A
Pape Diouf se paie (encore) la direction de l'OM
@ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

TACLE A LA GORGE - L'ancien président de l'Olympique de Marseille Pape Diouf n'aurait pas engagé les deux coaches de l'OM, Marcelo Bielsa et Michel. 

A chaque fois que Pape Diouf parle de l'Olympique de Marseille, c'est souvent truculent. A chaque fois que l'ancien président phocéen (2005-2009) évoque l'OM, il se paie l'actuelle direction. Il n'a pas maqué à ses habitudes, mercredi dans les colonnes du journal L'Equipe. "La gouvernance dans ce club est menée à l'aveuglette", lance d'emblée le "premier président noir d’un club européen", comme il aime à le répéter. 

Plus d'argent à l'OM ? "La première idée, fausse et répandue, c'est de dire que l'OM n'a plus d'argent", confie Pape Diouf. "Moi, je réponds : plus d’argent par rapport à qui ? Au Paris-Saint-Germain. Sinon aucun club n’est plus riche que l’OM, qui a suffisamment de fonds aujourd’hui pour pouvoir jouer les premiers rôles en Ligue 1". 

Je ne me vois pas revenir à l'OM sauf...

"Bielsa et Michel, je ne les aurais pas engagés". "Que l'on arrête de me dire que les entraîneurs peuvent tout changer", assure-t-il dans L'Equipe. "Je crois d'autant moins en eux (Bielsa et Michel, ndlr), quand ils ne savent pas s'exprimer dans la langue des joueurs". Et de ponctuer : "moi, je ne les aurais pas engagés". 

Un retour possible dans le foot ? "Je ne me vois pas revenir à l'OM", explique Pape Diouf avant de nuancer : "il y a peut-être deux conditions qui pourraient me faire changer d’avis. La première ce serait d’être approché par un investisseur qui peut donner au club une nouvelle puissance. Une puissance financière presque parisienne. Cela serait alors tentant. La deuxième raison qui pourrait me faire replonger, c’est que l’OM tombe tellement bas qu’il faille le ramasser à la petite cuillère et qu’il n’y ait personne pour le faire".