OM : pour Michel Tonini, "les entraîneurs français sont nuls"

  • A
  • A
OM : pour Michel Tonini, "les entraîneurs français sont nuls"
@ PATRICK VALASSERIS / AFP
Partagez sur :

Le président des Yankee, groupe de supporters de l’Olympique de Marseille, réclame un entraîneur étranger pour succéder à Marcelo Bielsa.

Le rêve des supporters marseillais ne se réalisera pas. Dans des sondages réalisés en ligne par L’Equipe et Eurosport, les fans de l’OM ont fait de Jürgen Klopp leur entraîneur préféré pour succéder à Marcelo Bielsa, démissionnaire samedi soir. Mais le coach allemand passé par le Borussia Dortmund a décliné l’offre marseillaise. Michel Tonini, l’emblématique président des Yankee, un des principaux groupes de supporters, réclame tout de même un coach étranger pour reprendre en main l’OM. La raison ? "Les entraîneurs français sont nuls", assure Michel Tonini au micro d'Europe 1.

"L’OM ne peut pas se contenter de la médiocrité ambiante du foot français." "Les entraîneurs français sont nuls, ils sont comme les arbitres ils sont tout juste bons à pleurer et à aller à la radio. Nous ce qu’on veut ce sont des vrais entraineurs, des vrais joueurs. L’Olympique de Marseille ne peut pas se contenter de la médiocrité ambiante du foot français", tacle le président des Yankee. Plusieurs personnalités du foot français ont réclamé la venue d’un entraîneur tricolore sur le banc de l’OM. Guy Roux, notre consultant et ancien coach de l’AJ Auxerre, a notamment plaidé leur cause sur notre antenne.

"Pas un fou qui regarde par terre". Les supporters marseillais réclament pourtant dans une large majorité la venue d’un entraîneur de renommée internationale, de préférence étranger. Mais Michel Tonini ne veut pas revivre l’expérience vécue avec Marcelo Bielsa, surnommé El Loco, le fou. "Un entraîneur étranger oui, mais qui arrive à apprendre à le Français en six mois, et pas un fou qui regarde par terre et qui est pas capable de comprendre le français alors qu’il le comprenait très bien", tacle le supporter marseillais. En attendant la désignation d'un nouvel entraîneur, Franck Passi, ancien adjoint de Bielsa, sera chargé d'assurer l'intérim.