Natation : disparition de l'entraîneur australien légendaire Forbes Carlile

  • A
  • A
Natation : disparition de l'entraîneur australien légendaire Forbes Carlile
Mack Horton, nageur australien en 2015@ FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP
Partagez sur :

Le parcours atypique de l'entraîneur australien Forbes Carlile laisse une emprunte indélébile sur la natation.

Décédé à 95 ans, Forbes Carlile a connu son heure de gloire après la seconde guerre mondiale. En 1948 il était le coach de l'équipe australienne de natation à Londres mais il concourrait quatre ans plus tard aux Jeux d'Helsinki en tant qu'athlète du pentathlon. Ce parcours à "rebours" lui donne une place toute spéciale dans l'histoire des Jeux et celle du sport australien. "Il était une véritable légende de l'histoire olympique australienne, à la fois comme athlète et comme entraîneur" commente avec tristesse Kitty Chiller, la chef de la délégation australienne aux JO de Rio.

Un palmarès prestigieux. En 1956 Carlile revient à son rôle d'entraîneur, puis il sera conseiller scientifique pour la sélection australienne en 1960. Il terminera sa carrière d'entraîneur en obtenant à l'équipe australienne de natation neuf titres aux championnats du monde de Belgrade en 1973, non sans avoir brièvement "trahi" sa patrie en coachant la sélection néerlandaise de natation aux Jeux de Tokyo. Sur l'ensemble de sa carrière, il aura entraîné 52 nageurs de l'équipe australienne qui totalisent 31 records du monde.

Un héritage vivant. A partir des années 60 Carlile développe également une production prolifique d'ouvrages techniques sur la natation. La fin de sa vie sera marquée par de nombreuses récompenses honorifiques, comme l'Ordre de l'Empire britannique en 1977. Son école de natation est toujours en activité à Sydney.