JO-Géant : Missillier en argent, Pinturault en bronze

  • A
  • A
JO-Géant : Missillier en argent, Pinturault en bronze
@ REUTERS
Partagez sur :

SKI ALPIN - Les géantistes français ont pris les 2e et 3e place derrière l'Américain Ted Ligety.

Le ski alpin français, pas mort ! Après des déceptions sur les épreuves de vitesse, les géantistes français ont répondu présent, mercredi, en prenant les deuxième et troisième place derrière l'immense favori, l'Américain Ted Ligety. Petite surprise, c'est Steve Missillier, 29 ans, qui décroche l'argent devant le leader de l'équipe de France, Alexis Pinturault, 22 ans. Le skieur du Grand-Bornand, qui ne compte qu'un podium de Coupe du monde à son palmarès, à Val d'Isère, en décembre 2010 (en slalom), a réalisé une deuxième manche de feu, remontant de la 10e à la 2e place avec le meilleur chrono du deuxième tracé.

Missillier décroche l'argent, Pinturault le bronze :

 

Comme Joël Chenal aux JO de Turin en 2006. "C'est super beau, on savait après la première manche qu'il fallait tout envoyer", a confié le skieur tricolore. "S'en sortir avec le titre de vice-champion olympique, c'est génial." Pinturault, parti après Missillier dans la deuxième manche - il était 6e -, n'a pu faire mieux que son compatriote, et échoue à 16 centièmes de l'argent. "Je suis derrière Steve mais très heureux. C'est la première fois que je monte sur un podium avec un autre Français." Pinturault n'a pas grand-chose à se reprocher puisqu'il a signé le deuxième temps de la deuxième manche. Missillier et Pinturault rejoignent Joël Chenal, derrière médaillé olympique français en ski alpin, en géant déjà, avec l'argent aux JO de Turin, en 2006. 

Ted Ligety sur le géant (930x620)

© REUTERS


Le triomphe de Ligety. Sans surprise, la médaille d'or est revenue à Ted Ligety. Vainqueur de la première manche avec près d'une seconde d'avance, l'Américain a connu une manche plus heurtée mais a finalement assuré le titre olympique, le seul qui manquait à son palmarès, avec 48 centièmes d'avance sur Missillier. "C'était mon but depuis des années", a reconnu l'Américain. "J'ai réussi à tenir la pression. Ces deux gars-là (les Français) sont super. Alexis, ce sera une star dans les années à venir. Et c'est mérité pour Steve aussi. C'est cool de les voir aujourd'hui signer ce genre de performance." Grâce à ces deux médailles, la France améliore déjà son total de Vancouver, avec 11 médailles, comme au Canada, mais avec déjà trois titres olympiques (deux pour Fourcade, un pour Vaultier).

sur le même sujet, sujet,

PREMIÈRE MANCHE - Les Français en embuscade