JO 2016 : Diagana inquiet de la programmation

  • A
  • A
JO 2016 : Diagana inquiet de la programmation
@ REUTERS
Partagez sur :

ATHLÉ TÉLÉ - Le champion du monde du 400 m haies revient sur la tenue des épreuves à Rio, aux JO de 2016.

Mahiédine Mekhissi-Benabbad (3.000 m steeple), Mélina Robert-Michon (disque) ou encore Teddy Tamgho (triple saut) pourraient batailler pour une médaille olympique au saut du lit ou presque, lors des prochains Jeux olympiques, à Rio, en 2016. En effet, le Comité international olympique (CIO) a pris une nouvelle fois des libertés avec la logique sportive pour répondre aux desiderata des télévisions. Ainsi, 13 finales auront lieu en matinée au Brésil pour offrir son lot de médailles au début de soirée européen (il y a cinq heures d'écart entre la France et le Brésil. Ainsi, quand il sera midi à Rio, il sera 17h en France, ndlr).

>> LIRE AUSSI : JO 2016 : l'Etat au soutien des sportifs

"Ça risque d'amoindrir les performances." "Treize finales le matin, c'est complètement inédit, il y a des justifications par rapport à la télé, mais ça risque d'amoindrir les performances", a souligné Stéphane Diagana au micro d'Europe 1 lors des Etoiles du Sport, qui se tiennent actuellement à La Plagne. "On sait quand même que ce sont les performances qui permettent de faire parler d'une discipline, qui la font rayonner. Une finale le matin, même à fond, je ne sais pas du tout ce que ça peut donner. Après, l'équité entre les participants sera respectée. Ce sont des disciplines mises en avant en termes de créneau horaires, mais pas forcément mises en valeur parce que ça posera des problèmes en termes de performance."

>> VOIR AUSSI : Voici la mascotte pour les JO 2016

Le 19 novembre dernier, le directeur des compétitions de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Paul Hardy, a précisé : "nous organiserons des finales le matin à la demande du comité d’organisation des Jeux et des diffuseurs télés, avec le soutien du CIO. Avoir des finales avant midi permettra une visibilité maximale pour l’athlétisme dans tous les fuseaux horaires. Il y aura 13 finales le matin : les 5 épreuves sur route (les deux marathons et les trois épreuves de marche) et 8 autres qui se dérouleront dans le stade. Celles-ci seront réparties équitablement entre hommes et femmes et entre courses et concours." Il est possible également que l'IAAF ait ajouté ces finales afin de dynamiser la session matinale, parfois désertée par le public, dans le stade comme devant la télé.

>> LIRE AUSSI : Rio 2016 : "pire" préparation de l'histoire ?