Dopage : Steeve Guénot dans le collimateur

  • A
  • A
Dopage : Steeve Guénot dans le collimateur
@ REUTERS
Partagez sur :

LUTTE ANTIDOPAGE - Le champion olympique de Pékin risque une suspension de deux ans.

Un champion olympique français qui a maille à partir avec les autorités antidopage, c'est rare. C'est pourtant ce qui arrive actuellement à Steeve Guénot, sacré champion olympique de lutte gréco-romaine chez les moins de 66 kg à Pékin, en 2008. Le cadet de la fratire Guénot, également médaillé de bronze lors des JO de Londres, a en effet commis trois infractions aux règles de localisation.

"Négligence administrative". A l'évocation du dossier, la Fédération française de lutte (FFL) a parlé de "négligence administrative". Guénot a une première fois omis de donner les informations obligatoires sur sa localisation, un manquement valant avertissement. Ensuite, toujours selon la FFL, il aurait été absent de son domicile lors de deux contrôles inopinés, très tôt le matin, à une heure où il aurait dû être présent selon les informations communiquées précédemment. Ces deux manquements, ou "no show", ajoutés au premier avertissement, sont passibles d'une suspension de deux ans en vertu du code mondial antidopage.

>> LIRE AUSSI : Teddy Tamgho suspendu un an

Pas de Jeux de Rio 2016 ? La Fédération "espère" également que "notre double médaillé, qui traverse des moments difficiles avec une blessure longue à soigner, saura faire face, surmonter ces nouvelles contraintes et rester mobilisé dans la perspective des JO de Rio en 2016". Mais voir le lutteur de l'US Métro, âgé de 28 ans, participer à ses troisièmes Jeux olympiques dans deux ans tient aujourd'hui de la gageure. En effet, même en cas de peine réduite - à un an en cas de circonstances atténuantes -, Guénot pourrait manquer les sélections olympiques qui auront lieu au cours de la saison 2015.