VIDEO - Avec Loeb à Pikes Peak

  • A
  • A
VIDEO - Avec Loeb à Pikes Peak
@ Capture d'écran Dailymotion
Partagez sur :

VIDEO - Plongez en immersion totale dans la montée de Pikes Peak aux côtés de Loeb.

Retraité du WRC (ce qui ne l'a pas empêché de remporter deux rallyes), Sébastien Loeb a néanmoins réussi à marquer l'année automobile de son empreinte en remportant dimanche la course de côte de Pikes Peak, avec un nouveau record à la clé. Au volant d'une Peugeot 208 de 850 chevaux (et 850 kg !), le nonuple champion du monde des rallyes a mis 8'13"878 pour gravir les 20 kilomètres, négocier les 156 virages du parcours et triompher au sommet, situé à 4.300 m d'altitude. Les images embraquées de cet exploit majuscule ont été mises en ligne, mardi. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles sont impressionnantes.

Loeb bat le record de Pikes Peak :



Loeb à Pikes Peak (930x620)

© MAXPPP

"Il y avait une certaine pression sur la ligne de départ, car je savais que toute la pression reposait sur mes épaules", a admis Loeb. "Je préférais monter sur le sec, pour faire un bon temps et battre le record." Ce record, c'est une victoire pour Loeb mais aussi pour Peugeot, retiré des courses d'endurance et qui a trouvé à Pikes Peak un nouveau défi. "Avec Peugeot, l'objectif ne pouvait être que la victoire, et le record. C'est une belle victoire, car c'est très différent, dans une voiture qui n'a rien à voir avec les voitures habituelles, et c'est une sensation énorme de monter avec 800 chevaux sur une route comme celle-là, au milieu des ravins."

Cette montée de Pikes Peak était sponsorisée par Red Bull, société spécialiste en défis XXL, déjà à l'origine l'an dernier du saut de Félix Baumgartner. "C'était extrême en pilotage, car cette 208 a l'adhérence d'un proto du Mans, plus d'accélération qu'une F1, le tout sur une route de rallye, au milieu des ravins", a expliqué Loeb. "C'est difficile de trouver plus extrême en sensations." Les images le confirment.

Un drame évité de peu

Par ailleurs, d'autres images, mises en lignes par un spectateur et relevées par Eurosport.fr, montrent qu'un drame a été évité de justesse dans cette montée. Au sortir d'un virage, quatre spectateurs inconscients, répondant sans doute à un défi, ont traversé la chaussée juste avant le passage de la Peugeot de Loeb.

Quatre spectateurs traversent la chaussée :



A quelques dizièmes de seconde de près, c'était la collision...