Tsonga in, Gasquet out

  • A
  • A
Tsonga in, Gasquet out
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

EN UN CLIC - Tsonga atteint les quarts de finale à Roland-Garros pour la première fois.

Wawrinka face à Tsonga (930x620)

© REUTERS

Tsonga termine le travail. Deux jeux, huit points : voilà ce qui séparait Jo-Wilfried Tsonga d'une première qualification pour les quarts de finale à Roland-Garros après l'interruption par la nuit de son match face au Suisse Stanislas Wawrinka, dimanche soir, à 4-2 dans la dernière manche. Le Manceau, visiblement stressé, a pourtant perdu sa mise en jeu lors de son arrivée sur le court, vers 13h30. Mais, après avoir été rejoint à 4-4, "Jo" a réussi à conclure l'affaire en une vingtaine de minutes en prenant le service de son adversaire (6-4, 7-6[6], 3-6, 3-6, 6-4). "Il fallait avoir les nerfs solides", a reconnu au micro de France Télévisions Tsonga, qui a expliqué avoir échangé des textos avec son adversaire dimanche, après l'interruption du match. Tsonga-Wawrinka, une histoire d'amitié mais aussi de revanche aussi puisque le Suisse avait éliminé le Français au troisième tour de Roland-Garros l'année dernière. Ils sont désormais quittes.

Tsonga s'impose en cinq sets face à Wawrinka :



Place au défi Djokovic. Grâce à sa victoire face à Wawrinka, Tsonga devient le premier Français de l'ère Open à atteindre les quarts de finale dans les quatre tournois du Grand Chelem. Lors de ce prochain quart, Tsonga aura le redoutable privilège d'affronter le n°1 mondial, le Serbe Novak Djokovic, en lice pour un Grand Chelem sur deux ans. Les deux hommes se sont déjà affrontés à dix reprises et le bilan est parfaitement équilibré, avec cinq victoires de chaque côté. Mais, en Grand Chelem, Djokovic mène deux victoires à une. En 2008, le Serbe avait remporté la finale de l'Open d'Australie en quatre manches (4-6, 6-4, 6-3, 7-6[2]) avant que Tsonga ne prenne sa revanche deux ans plus tard, en quarts de finale (7-6[8], 6-7[5], 1-6, 6-3, 6-1). L'an dernier, Djokovic l'avait emporté, en demi-finales, à Wimbledon (7-6[4], 6-2, 6-7[9], 6-3).

Richard Gasquet (930x620)

© REUTERS

Gasquet "emMurray". Richard Gasquet a tenu la dragée haute au n°4 mondial, Andy Murray, pendant près de deux sets, lundi, dans le froid du court Philippe-Chatrier. Le Biterrois a remporté la première manche 6-1 avant d'obtenir une balle de break pour mener 5-4 dans la deuxième. Mais le Tricolore s'est alors liquéfié alors que son adversaire, sifflé à son entrée sur le court, commençait à se toucher le dos, un "mal" dont avait déjà souffert l'Ecossais au deuxième tour face au Finlandais Jarko Nieminen, après avoir déjà perdu la première manche 6-1... Cette fois, il n'a pas fait appel au kiné mais a déroulé de la même façon, remportant trois sets de rang, sur le même score que face à Nieminen... (1-6, 6-4, 6-1, 6-2). En quarts de finale, il affrontera l'Espagnol David Ferrer.

Rafael Nadal (930x620)

© REUTERS

La rafale Nadal. Juan Monaco a mené 2-1 contre Rafael Nadal. Puis plus rien. L'Argentin a ensuite encaissé 17 jeux d'affilée, baissant pavillon face à la démonstration de "Rafa" (6-2, 6-0, 6-0). Depuis le début de la quinzaine, le n°2 mondial a encaissé moins de cinq jeux en moyenne par rencontre (19 en quatre matches). Qui pourra l'empêcher de décrocher un septième titre porte d'Auteuil ? Sans doute personne.

Maria Sharapova (930x620)

© REUTERS

Sharapova, cris et sifflets. Maria Sharapova, toujours aussi généreuse sur le court, en hurlements comme en double fautes (12), s'en est sortie en trois sets et trois heures face à la Tchèque Klara Zakopalova (6-4, 6-7[5], 6-2). Lors de sa sortie, "Sharap" a été sifflée par une partie du court Philippe-Chatrier, qui avait visiblement plusieurs raisons de lui en vouloir : ses cris toujours aussi stridents, la qualité de la rencontre, marquée par 21 breaks et 101 fautes directes (!), mais aussi le temps qu'elle a mis pour remporter cette partie, qui a d'autant plus retardé le début du match le plus attendu de l'après-midi, entre Richard Gasquet et Andy Murray... Le comportent du public français a déplu, comme le montre ce tweet d'un journaliste du magazine américain Sports Illustrated : "Le public français siffle Sharapova après sa victoire. Crois-moi, public français, c'est réciproque."



Juan Martin del Potro (930x620)

© REUTERS

Del Potro, sur une jambe, en deux jours. Juan Martin del Potro a toujours le genou gauche fermement bandé. Mais Juan Martin del Potro continue de gagner. L'Argentin, dont la rencontre face au Tchèque Tomas Berdych avait été interrompue par la nuit, dimanche soir, à deux sets à un en sa faveur, n'est revenu sur le court que pour un seul set, remporté 7-5 (7-6[8], 1-6, 6-3, 7-5). Del Potro a bien fait de s'économiser car, mardi, il retrouvera Roger Federer, contre lequel il a déjà perdu quatre fois en 2012 sans même remporter le moindre set. Del Potro-Federer en Grand Chelem, c'est aussi la garantie d'un grand spectacle. En 2009, les deux hommes s'étaient affrontés lors de deux matches épiques, à l'avantage de Federer à Roland-Garros, au stade des demi-finales, et de Del Potro à l'US Open, en finale.

Yaroslava Shvedova (930x620)

© REUTERS

Le total look de Shvedova. Dans un tableau féminin qui marche sur la tête, la tenante du titre, la Chinoise Li Na, a été éliminée lundi en huitièmes de finale (3-6, 6-2, 6-0) par Yaroslava Shvedova, joueuse au look peu commun. Issue des qualifications, la Kazakh, qui a été 29e mondiale en 2010 mais qui pointe aujourd'hui au 142e rang, porte non seulement des lunettes mais également un bandeau "old school", ajouté à une jupette ultra-courte et à des chaussettes foncées. Le tableau féminin de ce Roland-Garros 2012 fait décidément dans l'originalité, dans les résultats comme dans les tenues.

La machine Ferrer. En quatre matches, l'Espagnol David Ferrer n'a concédé que 25 jeux depuis le début du tournoi : phénoménal. Lundi, la tête de série n°6 a écrasé son compatriote Marcel Granollers (6-3, 6-2, 6-0) en moins de deux heures de jeu. Ce Ferrer-là ne sera pas un cadeau pour Murray, tombeur de Gasquet.

Les résultats du jour :

HOMMES

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°5) bat Stanislas Wawrinka (SUI/n°18) 6-4, 7-6[6], 3-6, 3-6, 6-4
Juan Martin Del Potro (ARG/n°9) bat Tomas Berdych (RTC/n°7) 7-6[6], 1-6, 6-3, 7-5
David Ferrer (ESP/n°6) bat Marcel Granollers (ESP/n°20) 6-3, 6-2, 6-0
Nicolas Almagro (ESP/n°12) bat Janko Tipsarevic (SER/n°8) 6-4, 6-4, 6-4
Rafael Nadal (ESP/n°2) bat Juan Monaco (ARG/n°13) 6-2, 6-0, 6-0
Andy Murray (GBR/n°4) bat Richard Gasquet (FRA/n°17) 1-6, 6-4, 6-1, 6-2

FEMMES

Yaroslava Shvedova (KAZ) bat Li Na (CHN/n°7) 3-6, 6-2, 6-0
Maria Sharapova (RUS/n°2) bat Klara Zakopalova (RTC) 6-4, 6-7[5], 6-2
Petra Kvitova (RTC/n°4) bat Varvara Lepchenko (USA) 6-2, 6-1