Tour : Froome toujours, Péraud à terre

  • A
  • A
Tour : Froome toujours, Péraud à terre
@ REUTERS
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le Maillot Jaune a remporté mercredi la 17e étape. Péraud a abandonné.

Froome en jaune (930x1240)

© REUTERS

3. Et de trois pour Froome ! Déjà vainqueur au sommet à Ax 3-Domaines le 6 juillet puis au Mont Ventoux dimanche dernier, le Britannique Christopher Froome a signé mercredi sa troisième victoire d'étape sur ce Tour de France 2013, en remportant le contre-la-montre qui reliait Embrun à Chorges sur 32 kilomètres via deux difficultés de deuxième catégorie, la côte de Pury-Sanières et celle de Réallon, autour du lac de Serre-Ponçon. Battu de douze secondes par l'Allemand Tony Martin lors du premier chrono, la semaine dernière, au Mont Saint-Michel, "Froomey" a mis cette fois tout le monde d'accord sur un parcours de costaud.

9. Distancé de deux secondes par Contador au premier pointage (6,5 km) puis de onze secondes au deuxième (20 km), mais après avoir changé de vélo, Froome a rattrapé son retard dans la descente vers Chorges pour s'adjuger l'étape avec neuf secondes de marge. " La première descente était très dangereuse, très technique, je ne voulais pas prendre de risques. Et j'ai eu un peu de pluie sur la deuxième", a souligné Froome au micro sur France 2. "Je pensais perdre un peu de temps, gagner aujourd'hui, c'est une surprise." Froome a donc gagné ce contre-la-montre sans prendre le moindre risque dans les descentes. Voilà qui va finir de rassurer ses adversaires.

Peraud chute à un peu d'1 km de l'arrivée :

Peraud sur le chrono (930x620)

© MAXPPP

2. Neuvième du classement général mercredi matin, le meilleur coureur tricolore de ce Tour 2013, Jean-Christophe Péraud, a tout perdu en deux chutes. Lors de la reconnaissance du parcours, le leader de l'équipe AG2R-La Mondiale est allé à terre dans la première des deux descentes du parcours. Victime d'une fracture de la clavicule sans déplacement, l'ancien champion de France du contre-la-montre a néanmoins eu le courage de s'aligner au départ. Auteur d'une très belle performance, malgré la souffrance, Péraud a malheureusement chuté dans l'un des derniers virages, à un peu plus d'un kilomètre de l'arrivée, sur son côté droit déjà blessé. Sous les yeux de sa femme, venue l'encourager sur le parcours, Péraud a dû se résoudre à l'abandon. "Je suis retombé dessus, maintenant, il y a fracture de la clavicule avec déplacement, j'ai donc fait la totale", a ironisé le champion français au micro d'Europe 1. "Je n'avais pas l'impression de prendre des risques, j'ai vraiment été piégé par la roue avant. Ça m'apprendra à vouloir insister sur des blessures graves." Le premier Français au général est désormais son coéquipier Romain Bardet, 20e, qui a commenté sur son compte Twitter la mésaventure de son leader d'un laconique "Journée noire".





4,5. Bauke Mollema ayant disparu des radars, mercredi, avec une 11e place seulement, à 2'09", Froome a encore accru son avance en tête du Tour de France. Il compte désormais quatre minutes et demie d'avance (4'34") sur son nouveau dauphin, Alberto Contador. Au général, le leader de Saxo-Bank devance maintenant son coéquipier, le Tchèque Roman Kreuziger, troisième à 4'51". En conclusion, Froome, qui n'a perdu du temps sur ce Tour qu'à l'occasion du coup de bordure vers Saint-Amand-Morond, peut voir avec une certaine sérénité les ombres des géants alpestres qui approchent...