Six nations : le XV de France réagit en écrasant l'Italie

  • A
  • A
Six nations : le XV de France réagit en écrasant l'Italie
@ AFP / GABRIEL BOUYS
Partagez sur :

DU MIEUX - L'équipe de France de rugby a battu facilement l'Italie (29-0), et s'est enfin amélioré dans le jeu.

Sous la pluie de Rome, le XV de France a repris des couleurs. L'équipe de France a largement battu l'Italie (29-0), lors de la quatrième journée du Tournoi des Six nations. Plus que le score, très lourd pour une Squadra Azzura dépassée, les Bleus ont enfin donné un peu de plaisir à leurs supporters. Les hommes de Philippe Saint-André ont inscrit deux essais, le premier par Yoann Maestri dès le début de la deuxième mi-temps (45e), puis un autre en toute fin de rencontre par Mathieu Bastaeaud (80e). Les Français ont également été efficaces au pied et ont puni des Italiens trop naïfs et trop tendres. Le XV de France compte désormais deux victoires et deux défaites dans le Tournoi et se rassure un peu dans le jeu, même si tout n'a pas été parfait.

Une deuxième période réussie... Les Bleus ont construit leur large succès en seconde période (9-0 à la mi-temps). Dès le retour des vestiaires, l'arrière Scott Spedding a percé la défense italienne après une course de vingt mètres. Le jeu français a alors basculé à droite, jusqu'à Yoann Maestri, qui a aplati pour le premier essai français (45e). Ce beau mouvement, si rare depuis le début du Tournoi, a libéré les Français. Jules Plisson a également passé deux pénalités, pour porter le score à 22-0. Puis Mathieu Bastareaud a mis fin au supplice italien à l'ultime minute de jeu pour le deuxième essai des Bleus (29-0).

...après une première mi-temps poussive. Mais le score ne reflète pas le déroulé d'un match qui aurait pu rapidement tourner dans le mauvais sens pour les Bleus. La Squadra Azzuraa dominé les trente premières minutes de jeu mais n'a pas réussi à convertir une seule de ses opportunités, la faute à un hallucinant déchet à la main et au pied. Le XV de France a eu le mérite de résister et, au contraire de son adversaire, saisir chaque occasion. L'ouvreur Camille Lopez, enfin convaincant pendant quarante minutes (sorti sur blessure à la mi-temps), a passé deux des trois pénalités françaises pour offrir une belle avance à ses partenaires avant le repos (9-0). 

Les nouveaux saisissent leur chance. Outre la résurrection de Camille Lopez, très critiqué après les deux défaites face à l'Irlande et au pays de Galles, le XV de France a pu compter sur l'apport décisif des nouveaux venus. Parmi les nombreux changements effectués par Philippe Saint-André, retenons les excellentes performances de l'ailier Nakaitaci et de l'arrière Scott Spedding (à l'origine du premier essai), ainsi que l'entrée en jeu réussie de l'ouvreur Jules Plisson à la place de Camille Lopez. La France met ainsi fin à une série de deux défaites consécutives en Italie. Mais le prochain match des Bleus s'annonce toutefois nettement plus difficile. Le XV de France conclura le Tournoi à Twickenham, pour y affronter l'Angleterre.

>> LIRE AUSSI : Pourquoi le XV de France doit trembler face à l'Italie

>> LIRE AUSSI - XV de France : gros remaniement face à l'Italie

>> LIRE AUSSI - Les Bleus plient encore face aux Gallois

>> LIRE AUSSI - La France s'incline en Irlande (18-11)