Nikola Karabatic va-t-il dépasser les 1.000 buts ?

  • A
  • A
Nikola Karabatic va-t-il dépasser les 1.000 buts ?
@ Karim JAAFAR/AL-WATAN DOHA/AFP
Partagez sur :

PILIER PARMI LES EXPERTS - Face à l'Espagne, vendredi en demi-finale du Mondial, Nikola Karabatic pourrait franchir la barre des 1.000 buts. 

Il ne lui manque plus que deux buts. Deux petits buts face à l'Espagne, vendredi (19h) en demi-finale du Mondial, pour que le Français Nikola Karabatic franchisse la barre des 1.000 buts en sélection. Retour sur la carrière d'un des piliers les plus solides des "Experts".

>> Europe 1 radio officielle du Mondial de Handball au Qatar. Europe 1 vous faire vivre le match France-Espagne en direct vendredi soir de 19h à 20h45.

>> LIRE AUSSI - Claude Onesta : "on ne va pas réinventer notre jeu"

Karabatic

© AFP

Troisième Français à dépasser les 1.000 buts. Vendredi soir à Doha (Qatar), Nicolas Karabatic aura l'occasion de marquer un peu plus l'histoire des Bleus. Il peut devenir le troisième joueur à passer les 1.000 buts sous le maillot tricolore, après son actuel capitaine Jérôme Fernandez (1.451 buts en 382 sélections) et Frédéric Volle (1.016 buts en 241 sélections). Un pas de plus vers la gloire pour celui qui a connu sa première sélection avec l'équipe de France à 18 ans, et qui a depuis amassé deux titres olympiques (2008, 2012), deux titres mondiaux (2009, 2011) et trois titres européens (2006, 2010 et 2014).

Il fait l'unanimité très rapidement. Le meilleur joueur du monde en 2007 s'est taillé un physique hors norme (1,96 m, 107 kg) au service d'une technique très fine, dès son plus jeune âge. Dès ses premiers pas en équipe de France, le joueur né à Nis, en Serbie, avant de rejoindre la France à l'âge de 4 ans, a convaincu ses coéquipiers. "Quand il est arrivé, il n'avait que 18 ans, donc je me doutais qu'il allait faire une longue carrière en équipe de France", explique Fernandez. "En plus je l'avais côtoyé un peu à Montpellier. Je connaissais son talent, sa maturité".  

Le prototype du joueur parfait. Pour beaucoup d'observateurs, dont le grand Staffan Olsson, entraîneur de la Suède, le Barcelonais est même le meilleur joueur de l'histoire. "Est-ce que j'ai croisé quelqu'un de plus fort que lui ? C'est difficile à dire", déclare Jérôme Fernandez. "Aussi complet non, c'est sûr. Parce que Nikola est quelqu'un qui est programmé pour le haut niveau". "Physiquement, il a fait preuve d'une maturité exceptionnelle, tactiquement aussi", énumère-t-il. "Il a une technique individuelle hors du commun. On a du mal à lui trouver des points faibles. Au niveau mental, c'est aussi une machine. Il représente le prototype du joueur parfait".

Un Mondial en demi-teinte. Pour le moment, Nikola Karabatic n'a pas été éblouissant. Mais comme à son habitude, le joueur du FC Barcelone monte en puissance. Et il est très souvent présent dans les grands rendez-vous. "Il y a souvent des hommes forts dans ce genre de matches", a expliqué Claude Onesta, vendredi matin sur Europe 1. Le message est passé.