NCAA : Louisville, un Ware de revanche

  • A
  • A
NCAA : Louisville, un Ware de revanche
@ REUTERS
Partagez sur :

BASKET - Louisville, privé de Kevin Ware, a remporté le titre universitaire face à Michigan.

Ware en finale (930x620)

© REUTERS

Pouvait-il en être autrement ? Huit jours après la terrible blessure de son arrière Kevin Ware, victime d'une fracture ouverte de la jambe droite, Louisville, transcendé par ce triste événement, a remporté le titre NCAA aux dépens de Michigan, lundi, en épilogue de la "March madness" du basket universitaire. Ce sacre, obtenu au Georgia Dome d'Atlanta devant 75.000 spectateurs, a évidemment une saveur particulière alors que les images de la blessure de Ware ont fait le tour du monde, lundi dernier.

Louisville remporte le titre universitaire :

Equipiers de Ware (930x620)

© REUTERS

Il s'agit du troisième titre pour les Cardinals après ceux de 1980 et 1986 et du deuxième pour leur entraîneur, Rick Pitino, vainqueur avec Kentucky en 1996. Ware a eu l'honneur de couper le filet des paniers, comme il est de coutume en cas de victoire. Tout au long de la soirée, coéquipiers et spectateurs lui ont rendu hommage. Comme ils l'avaient fait lors de leur demi-finale remportée samedi face à Wichita State (72-68), les futurs champions portaient tous lors de leur échauffement un n°5 dans le dos alors que, dans les gradins du Georgia Dome, avaient fleuri des portraits en carton de Ware ou des messages de soutien.
Les pom pom girls (930x620)

© REUTERS

Même les pom pom girls avaient sorti leur pancarte avec cette simple expression "Win for Ware" (Gagner pour Ware). Ce que les Cards, menés à la mi-temps, ont fait avec brio, dans la foulée de leur ailier Kevin Hancock, auteur d'un cinq sur cinq à trois points.

"Ce sont mes frères", a insisté Ware après la rencontre. "Ils ont fait le boulot. Je suis si fier d'eux, si fier d'eux." Après avoir été victime de cette terrible blessure contre Duke en finale de division (l'équivalent d'un quart de finale, ndlr), dimanche dernier, Ware avait demandé à ses coéquipiers de gagner le match. Ils ont fait bien mieux et écrit l'une des plus belles histoires du sport américain. Sur un Ware de revanche.